Actualité de la runnosphère
La runnosphère étudie sa foulée
 
5 commentaires

Et plus particulièrement la différence entre la foulée minimaliste et la foulée dite « classique ». Ce billet a pour vocation de résumer l’étude réalisée par trois membres de la runnosphère et sert d’introduction succincte au minimalisme.

Minima quoi ?

Le minimalisme est une façon de pratiquer la course à pied qui vise à réduire au maximum le poids et l’amorti des chaussures afin de se rapprocher le plus possible de la course pieds nus.

Les coureurs qui pratiquent cette technique le font pour retrouver un retour direct de l’information entre le sol et leurs pieds le but est d’avoir une foulée moins traumatisante pour l’organisme.

Le but de l’étude était de montrer que le minimalisme avait une influence sur le type de foulée.

Une étude sérieuse mais détendue

L’étude a été menée par trois membres de la runnosphère et un podologue. Initiée par David (runmygeek) et Christian (courirpiedsnus) cette étude devait se pratiquer sur tapis afin de pouvoir placer des caméras capables de saisir les foulées des coureurs.

C’est à ce moment qu’une autre membre de la runnosphère (Clara) rentre dans cette étude en proposant à nos deux compères son podologue perso et son tapis de course. L’équipe obtenait ici un argument de poids pour apporter du sérieux à son étude.

Pour que l’étude soit complète Virginie servira de cobaye également, et oui il n’y a aucune pitié dans la runnosphère.

PS : durant cette étude aucun cobaye n’a été blessé ou violenté.

C’est donc le 29 janvier 2011 que notre équipe se retrouve dans le cabinet de David Leurion. La mise en place du matériel est quelque peu alambiquée mais le résultat des vidéos sera de toute beauté.

3 caméras, un halogène, des lumières, des fonds blancs de photographe, un tapis de course

3 caméras HD capables de capturer 60 images par seconde ont été utilisés pour cette étude,

Afin de comparer les foulées, différentes chaussures ont été utilisées : des minimalistes comme les Kigo Edge ou encore des Vibrams Five Fingers, des chaussures classiques comme les Saucony Progrid Triumph 6 et des New Balance.

Les coureurs ont également courus pieds nus pour voir si les chaussures minimalistes n’étaient pas juste un coup marketing ou bien si elles provoquaient une foulée type pieds nus.

L’influence des chaussures

Virginie : comparaison de foulée New Balance et Pieds nus

Dans cette 1ère vidéo nous voyons déjà que la foulée est complément modifiée entre la course pieds nus et la course en chaussure. L’attaque se fait par le talon avec les chaussures alors que le pieds se pose d’abord sur l’avant avec une course pieds nus. Le pied se pose naturellement sur l’avant pour éviter le traumatisme qui remontrait jusqu’à la colonne vertébrale en attaquant par le talon.

L’amorti proposé par la chaussure a pour but de réduire ce traumatisme, il est donc amusant de constater que la chaussure apporte le remède a un mal qu’elle crée.

David : pieds nus VS Five finger kso

Pour cette vidéo, nous voyons que la foulée est identique entre une course pieds nus et une course en vibram five finger, les fabricants ne nous auraient donc pas mentis.

Christian : pieds nus VS Merrell trail glove

Même constat pour Christian entre ses Merrell trail glove et la course barefoot.

L’influence de la vitesse

David: à 10km/h à gauche et à 16km/h à droite

Dans cette vidéo nous voyons que la foulée change de 2 façons entre une course à 10km/h et une course à 16km/h. La foulée est bien plus longue à 16km/h, ce qui parait logique car pour accélérer soit le coureur doit augmenter sa cadence soit il doit allonger sa foulée. On constate également, et c’est assez surprenant, qu’en augmentant la vitesse le talon à tendance à attaquer en 1er il faudrait confirmer cette analyse avec d’autres coureurs.

L’avis de l’expert

Cette partie est tirée de l’étude réalisée par David Leurion :

 »

Aux vues des résultats de l’étude, on remarque que les 3 sujets (100%) ont une modification de leur foulée. Dans la réalisation de l’étude, cette modification ne peut être imputable qu’à la chaussure. Le coureur n’a pas pu, ni eu le temps de travailler sa foulée entre les prises de vue. Par ailleurs, dans le cas de David, il est clair que la vitesse influe aussi sur sa foulée.

On a donc validé l’hypothèse de départ qui cherchait à savoir si le chaussant influe sur la foulée.”

 »

Attention :

Courir en minimaliste/racer est fortement déconseillé pour les marathoniens en plus de 3h30, au risque de se blesser fortement.

Toute modification de foulée, nécessite beaucoup de temps d’adaptation et une progressivité dans la transformation. Comme lors d’un changement de chaussure, il est toujours conseillé, au début, d’alterner les vieilles avec les nouvelles et ne pas attendre que ces dernières soient complètement usées avant d’en changer.

En aucun cas je conseille de courir sur l’avant pied, pied nus ou en minimaliste. L’étude est portée sur 3 coureurs et n’est pas représentative de toute une population de coureurs. L’étude nécessiterait d’observer un nombre bien plus important de coureurs avec le plus de caractéristiques différentes.

Pour aller plus loin sur le sujet

Retrouvez le compte rendu de l’étude réalisée par runmygeek : http://www.runmygeek.com/2011/02/etude-de-foulees-minimaliste-pieds-nus.html

L’avis très complet  de David Leurion notre podologue du sport : http://www.runmygeek.com/2011/02/etude-de-foulee-lavis-du-podologue.html

L’avis de la blonde alias Virginie : http://verslinfinietodela.blogspot.com/2011/02/la-foulee-dune-blonde-asics-vs-terra.html

Plein d’informations sur le minimalisme et la course pieds nus sur le blog de Christian : courirpiedsnus

Commentaires (5)
Trackbacks (1)
Arnaud
mardi 22 février 2011, à 18:15
L'attaque du talon supplémentaire en augmentant la vitesse ne me surprend pas totalement, ça se ressent sur les séance de VMA rapides.

La pleine vitesse avec foulée sur l'avant est quelque chose qui se travaille, c'est d'ailleurs des exercices spécifiques chez les sprinteurs.

Dans votre étude très intéressante, il manquerait une phase de modification de la foulée, celle liée à la fatigue. Je pense que dans ce cas également, l'attaque du talon devient plus importante , et rend l'amorti de nos chaussures bien appréciable.
runmygeek
mardi 22 février 2011, à 21:06
Je suis bien d'accord que la fatigue joue sur la foulée, pour palier à cela je desaxe un peu ma tête par rapport au bassin vers l'avant.
Benoit - commepiedsnus.com
mercredi 23 mars 2011, à 22:59
Félicitation pour cette étude complète. Même si le tapis roulant déforme la foulée, ça permet de se rendre compte de certaines choses.

Et pour votre mise en garde aux coureurs plus lents : "Attention courir en minimalistes est fortement déconseillé aux coureurs de plus de 3h30".
Il semble logique de part votre métier de sensibiliser fortement les coureurs qui manqueraient de souplesse de se lancer aveuglément dans le barefooting ; mais c'est justement ce type d'activité qui va leur permettre de gagner en vitesse, à condition, il est vrai de démarrer très prudemment; au début, pas plus de 20 mn par séance sur terrains souples. Car comme vous l'expliquiez, ça nécessite un temps d'adaptation ; donc ne pas brûler les étapes.

Pour comparaison, c'est comme si un sportif débutant mettait un Compex en intensité maximale dés la première séance.

Pour tous ceux qui souhaitent échanger à ce sujet, des spécialistes commepiedsnus.com seront sur le stand Vibram FiveFingers à l'Eco-Trail de Paris le 25 et 26 mars.
runmygeek
mercredi 23 mars 2011, à 23:05
Personnellement je partage l'avis du podologue, sans une certaine vitesse il est très difficile de courir sur l'avant du pied et c'est moins naturel.
C'est pas impossible mais plus difficile que pour un coureur rapide.
Benoit - commepiedsnus.com
mercredi 23 mars 2011, à 23:39
La vitesse peut-être un des facteurs pour basculer rapidement du médio-pied à l'avant-pied, mais c'est surtout la souplesse qui peut faire la différence. Qui, malheureusement fait également souvent défaut aux coureurs plus lents. Donc oui c'est pas impossible mais l'apprentissage est plus long et plus difficile.
Laissez un commentaire

Soumettre