Actualité de la runnosphère, Course
Marathon de Paris: 42km, 42 mots…
 
12 commentaires

Le dimanche 10 avril 2011, 7 membres de la Runnosphère ont couru le marathon de Paris. Mais pendant ces km avalés, à quoi ont-ils pu penser? C’est à travers 42 mots qu’ils ont décidé de raconter leur 42 km…

1 – Premier

Pour Mathes, Sébrom, et Greg Runner, c’était leur premier marathon. Chacun a vécu ce premier marathon de manière très différente. Ainsi, Mathes a fait tomber son premier chrono sur la distance avec 3h10. Pour Sebrom, le mur lui a donné un bon upercut dans l’estomac, et les douleurs gastriques ne l’ont pas aidé sur les derniers kilomètres. Tandis que Greg fera les 12 derniers kilomètres avec des crampes.

2 – Dernier

Grégo a battu un record en partant le dernier. Franchissant la ligne de départ 45 minutes après le coup de canon, il part bon dernier de la mythique course. La faute à la science: Grégo courait chargé d’électrodes et de matériel scientifique pour une expérience menée par UBIAE. Ayant eu des problèmes de connectiques, c’est bien seul qu’il a franchi la ligne de départ, déjà démontée…

3 – Soleil

Le parcours a été un vrai plaisir pour l’ensemble des participants, où le soleil était au rendez-vous. Voir un peu trop présent. Le soleil tapait fort pour ce mois d’avril et les températures ont handicapé certains sur le parcours.

4 – Supporters

La Runnosphère a aussi supporté les coureurs: Maya était sur la ligne de départ et donc d’arrivée, Jahom et JeCoursParis étaient à Bastille, Clara, Noostromo et Sydoky étaient au Bois de Boulogne.

5 – Repère R

Les membres de la Runnosphère s’étaient donnés rendez-vous au repère R de l’aire d’arrivée. Supporters et marathoniens de la Runnosphère ont donc pu échanger après la course… pour ceux qui ont eu le courage d’y aller après les 42km!

6 – Médaille

La bataille du Marathon de Paris compte désormais 31 000 vétérans, tous médaillés.

Médaille du Marathon de Paris 2011

Médaille du Marathon de Paris 2011

7 – Souffrance

Si la douleur est connue du sportif, il faut admettre qu’elle s’est parfois muée en souffrance.

8 – Courage

Il en a fallu pour se lancer dans une telle aventure, mais heureux sont ceux qui ont vaincu les 42 km…

9 – Délivrance

2, 3, 4 voire 5 heures de course pour un fugace instant de délivrance lorsque la ligne d’arrivée (perpendiculaire à l’autre
ligne importante de ce marathon, voir « Bleu ») est enfin franchie.

10 – Piétons

32 000 piétons au départ et des milliers le long du parcours (voir « Spectateur ») se sont appropriés les plus belles avenues de la plus belle ville du Monde. Cela donne des envies de les rendre piétonnes ou au moins cyclables.

11 – Alphabet

26 lettres pour les 26 miles du marathon, 42 mots pour 42 kilomètres.

12 – Runnosphère

Et oui, le plus important, grâce à son soutien…

13 – Plaisir

D’entendre les supporters, les anonymes, crier votre prénom (inscrit sur le « Dossard » tout au long de la course). Un vrai bonheur et un vrai soutien!

14 – Entrainement

Sans lui, rien n’aurait été possible… Il nous a permis de découvrir nos faiblesses et les erreurs à ne pas commettre le jour J.

15 – Glycogène

Notre réserve qui nous a permis de tenir le jour J. Nous qui faisons attention à notre poids, nous voici obligés d’en prendre juste avant l’épreuve, mais le surplus est très vite perdu…

16 – Soif

Une contrainte avec laquelle certains on dû amèrement composer…

17 – Bleu

Comme le ciel qui ne nous est pas tombé sur la tête (quoique, voir « Chaleur » et « Soleil »), comme la ligne « 42,195 » qui serpentait dans les rues de Paris et comme le t-shirt de la Runnosphère qu’ont pu fièrement porter quelques uns de ses membres en avant-première mondiale!

T-shirt-Runnosphere

Bleu comme le t-shirt de la RUnnosphère

18 – Faux plats

Synonyme de piège…

19 – Questions

Pleins d’interrogations avant le départ, mais qui ont disparu au fil des kilomètres courus.

20 – Mental

Il fallait vraiment en avoir pour réaliser son objectif, que ce soit pour un chrono ou pour boucler son premier marathon.

21 – Courage

Que ce soit la Runnosphère ou les anonymes, chacun a fait preuve d’un grand courage en se mesurant à cette épreuve.

22 – ARC

Il faut plus d’une corde à son arc pour pouvoir franchir toute les difficultés du marathon… Mais l’ARC a également fait parti du voyage : les représentants de l’Association pour la Recherche sur le Cancer étaient présents pour le plus grand réconfort de Greg au kilomètre 27. Et avec la fanfare, ils ont bien soutenu tous les marathoniens!

23 – Ravitaillement

Véritable patinoire à certains endroits, les cliquetis qui tintaient qui clochaient

24 – Mulebar, Overstims, Nutratetlic, Fenioux, Effinov Sport…

Des marques, des conseils… qui nous ont aidés…

25 – Remerciements

A tous les supporters, toutes les pompom girls & boys sur le parcours…

26 – Place Dauphine

Endroit recherché et tant attendu par certains, il y avait du monde dans la place ! Les supporters étaient présents en masse pour accueillir les marathoniens sur les derniers mètres et à l’arrivée !

27 – Allez !

Le seul mot qui venait à la bouche de Franck pour encourager les autres coureurs… Il l’a tellement prononcé que sa voix en a disparu.

28 – Sale

Certains coureurs ne manquent tout de même pas de culot ! Les containers pour les bouteilles d’eau vides étaient dispos… et pourtant, on en retrouvait tout au long du parcours jonchant le sol !

juste-apres-ravitaillement

Sale...

29 – Chaleur

Bien présente toute la journée ayant pour source le zénith, mais également présente le long du parcours grâce au public, au sein même des « runners agnostiques ».

30 – Enthousiasme

Comme la passion amoureuse, cette émotion était bien présente au début de la course. Puis, au fil des kilomètres, elle s’atténue malgré tout. Il faut faire des efforts pour raviver la flamme. Parfois, ce sentiment peut vous quitter, bien avant l’arrivée…

31 – Chaussures

Des légères Kinvara de David aux lourdes Gel Stratus de Grégo, il y en avait pour tous les styles. Mais les chaussures ne peuvent remplacer effort et volonté pour taper un chrono de qualité.

32 – Dossard

On le porte comme un trophée, un pass ou le sésame. Il est coloré en fonction du temps espéré. Il est aussi très important de le mettre bien en vue, dans l’espoir d’être immortalisé par Maindru.

33 – Mur

Redouté par les uns, fantasmé par d’autres, jamais le mur n’aura autant fait parler si ce n’est en Prusse ou dans The Wall. Il faut avoir le cœur et les runnings bien accrochés et quand il s’approche sans coup férir le dompter.

34 – Tour Eiffel

Pour tous les coureurs, cette dame de fer se laisse désirer là bas, au loin… Elle ne se laisse approcher qu’au prix d’efforts importants. Et arrivés à ses pieds, passé le trentième kilomètre, les coureurs, quasi épuisés, ne peuvent l’honorer…

Tour-Eiffel

Les coureurs défilent aux pieds de la Tour Eiffel...

35 – 1ère Expérience

Première expérience pour la plupart des coureurs de la Runnosphère.  Scientifique, jubilatoire, ou mystique, ce premier marathon incitera très certainement les néophytes à collectionner les suivants.

36 – Bois

Le parcours du marathon de Paris a,  à ses extrêmes, le bois de Boulogne et le bois de Vincennes. Ces bois sont un semblant de calme champêtre, mais comprennent des faux plats bien mis en scènes; nos genoux nous le rappellent…

37 – Prochain

Certains attendent déjà le prochain avec impatience, le 15 avril 2012 ! Certains pour qui viendra leur tour de faire un premier marathon…

38 – Douleur

De nombreux coureurs ont été accompagné par cette ennemie. Ils ont appris à la côtoyer tout au long du parcours.

39 – Amitié

Ce mot a été mis en exergue ce 10 avril, le marathon a forgé les amitiés naissantes dans la Runnosphère…

40 – Tunnels

Tels des pièges fourbes sur le chemin, les tunnels ont fait des ravages en privant les coureurs d’air et en les obligeants à relancer à leur sortie.

41 – Puce

Aux runnings, elle est bien accrochée. Elle est si petite… mais elle a une grande portée!  Sans elle, pas de précision, et elle évite les précipitations des runners au coup de canon.

Puce-Marathon-de-Paris

La puce, meilleure amie du coureur le jour de la course...

42 – Larmes

De joie, de délivrance, de souffrance… A chacun les siennes…

 

Vous pouvez retrouver les récits des marathoniens de la Runnosphère sur leurs différents blogs…

Runmygeek:
http://www.runmygeek.com/2011/04/marathon-de-paris-2011-recit-de-course.html
Sebrom:
http://running.sebrom.org/2011/04/course-5-marathon-de-paris-2011.html?showComment=1302609726618#c6561785999273132086
Mathes :
http://blog.mathes67.com/2011/04/marathon-de-paris-mon-defi/
Running Solidaire:
http://franck1cancer0.tumblr.com/post/4530343496/marathon-paris-2011
First Quartile Runners:
http://firstquartilerunners.wordpress.com/2011/04/11/marathon-de-paris-2011-last-quartile-runner/
Giao:
http://www.giao.fr/
Greg Runner:
http://www.greg-runner.com/2011/04/12/jai-vecu-le-marathon-de-paris/

Et ceux-là ont supporté les coureurs de cette course mythique…

 

Commentaires (12)
Trackbacks (0)
Djailla
lundi 18 avril 2011, à 14:14
La classe !

Bon allez, j'essaye de tente l'expérience l'année prochaine !
J'aurais bien besoin de tous vos conseils :)
Shuseth
lundi 18 avril 2011, à 15:27
Encore un bravo à tous les finishers et à tous leurs supporters !
doune
lundi 18 avril 2011, à 16:22
trop de chiffres pour moi...

Y a un lien entre le chiffre et le mot associé ?

Quelqu'un a lancé un "vive la reine" en passant au 40e kilomètre ?
SebRom
lundi 18 avril 2011, à 19:50
@ doune : oui! Moi, avec quelques noms d'oiseaux :-)
SebRom
lundi 18 avril 2011, à 20:01
Euh et pour être tout a fait honnête je l'ai fait mentalement car j'avais les dents serrées sous la douleur de la relance finale :-D
jeremieP
lundi 18 avril 2011, à 21:54
Bravo à tous les les participants et finishers !
philippe
lundi 18 avril 2011, à 22:33
Bravo les gars, vous avez quand même tous bien assuré et fait honneur à la runnosphère :) !
Greg
mardi 19 avril 2011, à 10:29
@Philippe: On est pas du genre à ne pas faire honneur à la Runnsphère...
;-)


@doune : Pas de lien entre les chiffres et les mots; et puis à partir du 34ème, mon cerveau était déconnecté...

@Djailla : C'est noté!

@Shuseth & @jeremieP : Merci!
buzzy le colibri
jeudi 21 avril 2011, à 08:15
Un énorme BRAVO à tous les coureurs et merci la runnosphère car l'abandon a été moins pénible grâce à vous ... Vous encourager donne un nouveau sens au marathon !
GILBERT
jeudi 21 avril 2011, à 09:09
J'ai failli abandonner 42 fois et même beaucoup plus mais on abandonne pas à un Marathon et surtout pas à Paris,le plus beau au monde.
offrun.com
jeudi 21 avril 2011, à 10:26
tout est dit !!
bravo à tout le monde pour votre course
calimero13990
vendredi 22 avril 2011, à 18:28
Original et décalé aussi fort que ton 1er Marathon dans la souffrance, BRAVO!!!
Laissez un commentaire

Soumettre

Aucun trackback pour le moment