Actualité de la runnosphère, Course
La Runnosphère au Paris Running Tour: les 10km du 14ème
 
2 commentaires

En ce matin du dimanche 22 janvier, ils étaient quatre de la Runnosphère à affronter la première course de l’année, comptant pour le Paris Running Tour. Le PRT est un challenge qui se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2012 et qui comporte quinze courses dans les arrondissements de Paris, principalement des dix kilomètres.

Pour être classé il faut courir au moins cinq épreuves. Les quatre valeureux guerriers du groupe « R », parmi deux mille concurrents, étaient Salvio de « JecoursParis », Grego de « First Quartile Runners », Bastien alias « Djailla » et Giao.fr. La température de 10°C avec un taux de 71% d’humidité était idéale pour faire un bon temps, pour peu que l’on soit bien entraîné pendant l’hiver et que l’on ne soit pas trop couvert, au risque de souffrir de surchauffe.

Bastien et Giao faisaient encore des tours d’échauffement autour du pâté de maisons alors que Salvio et Grego se plaçaient dans les premières positions juste derrière le tapis de départ avant 9h30.

Profil de la course

Profil de la course

 

Et ce fut le coup de feu ! Quelle cohue au démarrage, la foule était dense et débordait de tout côté en direction de la rue des Plantes, cela piétinait sur les deux cent premiers mètres et les coureurs avaient du mal à s’extirper avant de tourner sur la rue de l’Abbé Carton.

Passée la rue Pauly, un coup à droite vers la rue Raymond Losserand et la première difficulté du parcours, un faux plat montant de trois cent mètres qu’il fallait attaquer en force pour prendre de l’avance sur les autres concurrents. C’est ce que fit Giao, précédé de son lièvre Giao – cela ne s’invente pas ! – du club des Etoiles du 8ème. Partis à l’arrière du peloton, ils dépassèrent rapidement le meneur des 50 minutes et rejoignaient celui des 45 que Bastien ne perdait pas de vue, arborant fièrement son tee-shirt technique bleu au logo de la Runnosphère.

Après la rue Losserand, ce fut la rue Jules Guesde, tout droit vers la jolie place de Barcelone d’où l’on peut voir un très beau panoramique sur la Tour Eiffel. Puis ce fut la descente vers Montparnasse où les compétiteurs ne se privèrent pas de lâcher les chevaux. Passant devant le Guichet Montparnasse, le passage en épingle était un peu compliqué surtout qu’il comportait avec des pavés s’il vous plait. Un virage à gauche et nous sommes sur le boulevard Edgar Quinet emmenant les coureurs vers le cimetière du Montparnasse. Pour terminer la première boucle et revenir vers la mairie du 14ème, les concurrents passent par une rue qui coupe le cimetière et rompt avec le paysage urbain des immeubles haussmanniens des artères alentours. Premier et seul ravitaillement à la fin des cinq premiers kilomètres et c’est reparti pour un tour de manège.

A ce jeu, ceux qui étaient partis un peu vite sur la première partie comme Giao se trouvèrent cramés et quasiment à l’arrêt à 13 km/h alors que Grégo le rattrapa non sans l’encourager gentiment au passage. Bastien pulvérise son score en 43’34’’, Grégo fait dix-sept secondes de plus que son premier dix kilos de juin dernier avec 43’57’’, malgré ses quatre kilos supplémentaires pris pendant l’hiver, Salvio termine aux alentours des quarante minutes et Giao l’escargot du groupe paie sa « jeune homme attitude » en terminant en 45’32’’.

Une très belle course néanmoins avec distribution de soupe chaude à l’arrivée, session de photos avec les copains et une puce et un tee-shirt en coton comme souvenirs.

La photo de Giao et ses amis des Etoiles du 8ème, du NAC, du Nike Running Club, d’OVS a été prise par Marc Lozano, vainqueur de l’épreuve en 31’48’’.

Commentaires (2)
Trackbacks (0)
philippe
jeudi 26 janvier 2012, à 10:48
Bravo pour cette belle moisson de chronos !
Excellent le photographe de luxe après l'arrivée !
Greg Runner
jeudi 26 janvier 2012, à 16:10
@philippe : C'est clair! Premier arrivé = tu seras le photographe des finishers suivants...
Laissez un commentaire

Soumettre

Aucun trackback pour le moment