Actualité de la runnosphère, Course
Un parcours royal pour la 1ère édition du Go Sport Running Tour à Versailles !
 
3 commentaires

Dimanche 1er juillet, le Parc du Château de Versailles s’est transformé, le temps d’une magnifique journée ensoleillée, en rendez-vous familial et amical d’amoureux de la course à pied.

Parrainée par Marie-Josée Perec, triple championne Olympique, c’est en effet dans ce lieu exceptionnel que le Go Sport Running Tour inaugurait sa 1ère édition.

Au programme de la journée, 8 courses de distances différentes. Proposées en fonction des âges, des envies et des niveaux de chacun, elles avaient toutes la particularité d’amener le coureur à s’adapter aux différents types de sol : pavés, herbe, terre, bitume. De véritables courses nature ! A noter également qu’en participant à l’une de ces épreuves, une partie des frais d’inscription a été reversée au Château de Versailles pour notamment permettre la replantation d’arbres et la restauration de bancs et statues dans les jardins.

La Runnosphère ne pouvait bien évidemment pas manquer ce rendez-vous plus que royal 🙂

Ainsi, nous avons retrouvé :

Noostromo, Julien et Giao au départ des 15 km de la Course Royale

Sandrunning au départ des 8 km de la Course des Princesses

Noostromo, Clara et Nina au départ des 6 km de la Marche Nordique

Sydoky sur toutes les courses pour soutenir, encourager et photographier 🙂

 

Voici leur récit !

 

Noostromo

Photo de Sydoky


Je me présente au départ de la Course Royale avec très peu de kilomètres d’entraînement au compteur et peu de sommeil, les nuits étant un peu hachées depuis l’arrivée de notre fille.

La météo est idéale et la bonne ambiance au rendez-vous. Je retrouve Julien dans le sas. Ce dernier s’envole dès le départ, je ne le reverrai que 15 km plus loin. Après un départ rapide, j’ai un gros coup de mou au 5e km et je m’arrête une bonne minute au ravitaillement pour récupérer. C’est assez particulier de faire une course sur mes chemins d’entraînement habituels, cela permet de bien anticiper les quelques difficultés du parcours (nature du revêtement très variable et les quelques petits faux plats bien cassants).  Je limite les dégâts jusqu’au deuxième ravitaillement. Je connais alors une sorte de renouveau et j’arrive à donner un sérieux coup d’accélérateur pour franchir la ligne en 1h15.

Le reste de la journée sera consacré à un chouette pique-nique avec la Runnosphere & friends, puis à une participation à la marche royale en famille. Un dimanche royal !

Son blogNoostromo

 

Julien

Photo de Sydoky

Dernière course de cette première moitié de l’année, c’était pour moi l’occasion de retrouver les copains de la Runnosphère dans le cadre promis comme « exceptionnel ».

Je m’y suis présenté sans vraiment d’objectif, si ce n’est celui de tenir une allure rabâchée à l’entrainement depuis 6 mois (mais sur des distance plus courtes) sans exploser en vol et du coup de prendre du plaisir à chasser le chrono dans le parc !

9h du matin… je papote couche patiente tranquillement et sans pression dans le sas avec Nicolas. Le départ donné par vagues se passe tout seul et je file me mettre dans mon allure, le temps d’un coucou Sylvie venue nous encourager.

Si l’organisation connait quelques grincement surement inhérents aux premières fois, le parcours est vraiment sympa. Loin de la monotonie d’une classique course sur route, on passe du goudron rapide, à l’herbe qui nous ralenti un peu…

J’ai vraiment profité du début de la course, de la vue sur les bords du Grand Canal, avant de replonger dans la forêt le nez dans le guidon.

Les kilomètres se sont bien enchaînés avec des changements de terrain, des descentes et des montées. On était finalement pas très loin d’un cross avec un parcours exigeant si l’on voulait garder un bon rythme.

Il fallait gérer, s’accrocher dans les montées, tenter de récupérer dans les descentes !

Le 13ième kilomètre sera le plus dur, tout en faux plat montant, il m’oblige à puiser un peu dans les ressources mentales pour ne pas lâcher.

Je franchis la ligne en 1h03 pile poil dans l’objectif fixé et presque pas complètement cuit.

Un léger (de quoi manger, mais seulement 33cl d’eau…) ravitaillement  plus loin, je retrouve les copains pour un pic-nic improvisé au soleil dans une excellente ambiance sportive et familiale…

Le « running baby » est en effet de la partie pour son premier dossard (sur la poussette !) et mes filles étaient au départ de la « chevauchée des chevaliers et des princesses » où elles ont tenté de doubler la marraine de la course, Marie-Jo Perec, sur sa distance fétiche pour conclure une superbe journée !

Son blog : Julien

 

Giao

Photo de Sydoky

Cette course marquait la fin de mon premier semestre 2012 consacré aux distances courtes et à l’objectif associé le Marathon de Paris en 3h45 que je terminais en 3h30. Une fois ma mission accomplie, j’entamais une série de courses de 10 km pour regagner de la vitesse. Le Go Sport Running Tour de Versailles était pour moi l’occasion de refaire une course de 15 km après les Foulées charentonnaises en février.

Je ne connaissais pas la particularité des Jardins qui tient dans les quatre types de terrains traversés : le bitume, la terre, l’herbe et les pavés.

Je suis parti dans une vague à 9h05 avec mes amis Bénédicte, Dominique et Manfred des Versaillais. Très rapidement, je me suis retrouvé à l’avant, en chasse de la vague qui nous précédait.

Avec les premiers faux plats, je ressentis un coup de mou et l’arrivée de mon ami Vincent Dogna l’artiste-peintre de http://www.artandrun.com me reboosta. Il me saluait au passage et je ne voulais pas me laisser distancer. Je m’accrochais donc à son wagon jusqu’au 8 km.

A mi-course, il se trouva en difficulté et je pris le meilleur pour partir de mon côté. Vers le 12 km j’ai eu un passage à vide et je me suis même arrêté pour faire une escale technique et reprendre mon souffle après le point de ravitaillement du Taureau Rouge où je croisais Sylvie alias Sydoky.

Un coup de mieux sur la dernière partie de la course me permit de bien remonter et de terminer en 1h10 dans le cadre royal non loin du Trianon de Marie-Antoinette. Ce fut ensuite le plaisir de retrouver les copains, d’assister à l’arrivée au sommet de Sandrunning et de partager un pique-nique avé les copains de la Runnosphère venus en famille nombreuse.

Son blog : Giao

 

SandRunning

Photo de Christophe

Cette course marquait, pour moi, la fin d’un 1er semestre bien rempli depuis mon intégration en club d’athlétisme : plusieurs compétitions sur pistes ont animées mes journées et mes soirées ces derniers mois. C’est donc avec plaisir que je retrouvais le plaisir de courir une course plus longue, en nature !

Je me suis inscrite à la Course des Princesses. 1500 filles au départ. L’ambiance sur la ligne du départ est très forte ! Les filles rient, dansent. Elles sont là pour se faire plaisir, c’est agréable à vivre et partager !

Mon entraîneur est venu me faire un coucou. Il me dit « Je t’attends pour un podium ! ». Le ton était lancé, je pouvais me lâcher et me faire plaisir !

11h20, le top départ est lancé. Je suis dans le groupe de tête et m’accroche à 2 autres filles pour tenter de coller ma foulée à la leur. Le terrain n’est pas facile. On débute par des pavés, des chemins caillouteux. Je ne suis pas très à l’aise, mais je m’accroche. Il m’a dit que je pouvais faire un podium. Même si je sais que je n’en ferai pas, je sais, compte tenu de tout le travail réalisé sur piste ces derniers temps, que je peux réaliser une belle performance si je gère bien mon départ.

La première fille de la course est partie comme une fusée dès le départ. Impossible de la rattraper, son niveau est bien supérieur au mien. Son chrono le prouvera 🙂

Je me sens bien, c’est agréable ! Le ravitaillement du km 4 arrive. Je prends un gobelet d’eau pour profiter d’une petite gorgée et m’asperger ensuite le visage avec le reste du contenu : il fait chaud, ça fait du bien !

C’est à ce moment là que les 2 autres filles m’ont lâchée. Je me retrouve seule, ce qui n’est pas forcément simple à ce moment de la course. Pouvoir s’accrocher à d’autres quand la fatigue commence à se faire sentir est important. Mais j’apprendrais très vite que je suis 4e de la course ! Moment magique qui me booste et m’incite à ne surtout pas lâcher ma place !

Les 2 derniers kilomètres sont un peu difficiles. Volontairement, je n’ai pas regardé mes allures.  Je pense que j’ai bien fait car avec les faux-plats rencontrés à certains passages, mon allure a forcément baissée. M’en rendre compte m’aurait sûrement destabilisée !

J’arriverai finalement 4e de la course et 1ère vétérane  en 33’52 pour 8 km ! Quel bonheur !! Je suis super contente ! Je ne suis pas montée sur le podium car il n’y a pas de classement par catégorie pour cette course, mais ce n’est pas grave. Je suis tellement heureuse de ma performance !!

Après la course, je retrouve Christophe mon mari, Giao, Julien et sa petite famille, Nicolas, Clara et leur petite Nina, Sylvie qui a immortalisé nos performances sur le bord du parcours. Le parc s’est maintenant transformé en immense aire de pique-nique et de jeux. J’adore ! Une très belle journée pour clôturer ce beau semestre !

Son blog : SandRunning

 

Commentaires (3)
Trackbacks (3)
Philippe
vendredi 6 juillet 2012, à 14:22
de belles perfs dans une belle ambiance ! j'aurais bien voulu en être finalement :)
sylvain_pva
vendredi 6 juillet 2012, à 18:38
y'a eu des problèmes de chronométrage sur le 15kms, personne n'a été touché chez vous visiblement ?
Julien
dimanche 8 juillet 2012, à 23:20
si moi ;)
j'ai envoyé mon lien garmin connect à l'orga qui a rectifié.
Mais pour un parcours "non officiel" c'est pas trop grave.
Laissez un commentaire

Soumettre