Actualité de la runnosphère, Lectures Amphora, Test Matériel
Livre : Barefoot et minimalisme (courir naturel)
 
2 commentaires

Il est parfois des pratiques qui intriguent ou interpellent. Et nul doute que le minimalisme et à plus forte raison, le barefoot (courir pieds nus), sont de celles-ci.
Afin de mieux comprendre cet intérêt à courir ainsi avec des chaussures à faible voire sans aucun amorti, ce ne sont rien de moins que 2 pointures (c’est le cas de le dire) dans le domaine de la course à pied qui nous font bénéficier d’une partie de leur savoir en la matière.

Frédéric Brossard, spécialiste en minimalisme (consultant entre autre auprès de Jogging-International et de Runners.fr) et Daniel Dubois, osthéopathe du sport (pratiquant le barefoot depuis plus de 30 ans) sont co-auteurs du livre Barefoot et minimalisme aux éditions Amphora:

 

Et ils nous expliquent simplement ce qu’est cette pratique. Les termes techniques ou trop scientifiques n’abondent pas trop dans cet ouvrage et un débutant pourra comprendre aisément les différentes explications.

La lecture s’effectue vraiment de façon agréable, de nombreuses photos agrémentent ce livre. Et, de plus, des exemples d’exercices sont même proposés.

Ce livre constitue vraiment une excellente présentation et introduit les différentes notions essentielles pour la réussite de cette pratique.

 

Certains membres de la Runnosphère ont eu le plaisir de lire ce livre, vous trouverez un petit résumé de leur parcours lié au minimalisme de même que le lien de leur article concernant ce livre :

 

Djozikian (son article : à venir)
Je suis coureur « minimaliste » depuis un an et demi, pour le travail de proprioception qu’il induit, les sensations que procurent les chaussures très légères et le travail sur la foulée.
Ma pratique est maintenant exclusive depuis le début de l’année, tout en 0 drop / 0 amorti, sauf pour les sorties et les trails long (ma plus « grosse » chaussure à 4mm de drop)
J’ai lu avec plaisir ce livre, que j’aurais bien aimé avoir à mes début, pour ses bons conseils pour débuter, ses exercices et ses « plans » même s’ils restent assez prudents 😉
On y trouve aussi de la théorie sur le fonctionnement du pied et des différentes parties du corps intervenant qui permettent de bien replacer tous les éléments dans le contexte de la course.
En bref, c’est un bon petit guide pour se lancer sans faire n’importe quoi, même si au final il faut quand même prendre ses chaussures, sortir et bien écouter comment le corps réagit.


Giao (son article : Barefoot et minimalisme courir naturel de Frederic Brossard et Daniel Dubois)
Je suis sympathisant mais non pratiquant
Je voulais tenter un virage vers le minimaliste mais comme j’ai vu que pas mal d’amis runners se sont blessés lors de leur conversion, cela a rafraîchi mes ardeurs.
Je suis un coureur du dimanche qui tente un peu tout et n’importe quoi, souvent comme un débutant avec ma b… et mon couteau : semi, marathon, 10 km, 100 km, ultra-trail.
Je viens de terminer la CCC et j’ai tous les points qualificatifs pour participer au tirage au sort de l’UTMB 2013.
Je suis passé d’un rythme de 3/4 d’heure tous les dimanches à plusieurs sorties par semaine en 2010.
J’ai trouvé le bouquin passionnant car il entrait dans les détails de l’anatomie du pied et avait énormément d’illustrations et de photos d’exemples ce qui permet. Un DVD ou un lien vers un site internet avec des vidéos aurait constitué un plus car des images animées permettent de palier en partie l’absence d’un coach présent pour montrer le bon geste.

 

Greg Runner ( son article : Livre : Barefoot et minimalisme)
Je ne suis pas un grand pratiquant du minimalisme. je suis avant-tout curieux. Ayant peur de me blesser, j’avoue que j’ai depuis plus de 6 mois des VFF et que je ne les ai jamais mises pour courir.
Aussi, ce livre est une véritable bible pour ceux qui s’y intéressent et surtout pour les débutants.
Ainsi, l’approche tant au niveau technique, historique, ou encore physiologique permet de bien comprendre cette activité, qui ne s’oppose pas pour autant à la course à pied « traditionnelle ».
D’ailleurs, la fin du livre est consacrée à la mise en route à la pratique de la course à pied minimaliste, en parallèle d’une course à pied traditionnelle. Ainsi, si on doit réapprendre à courir minimaliste, il est toujours possible de poursuivre ses entraînements traditionnels en parallèle. Bref, pour moi, ce livre est la bible à mettre entre les mains de tous ceux qui commencent à s’intéresser à cette pratique.

 

Maya (l’article sérieux : Livre : Barefoot et minimalisme (courir naturel) et la version humoristique )
Il y a un an que j’ai découvert les Vibram FiveFingers et j’apprécie la sensation d’évoluer ainsi quasiment pieds nus. Et c’est toujours un réel plaisir de les chausser.
Ce livre est typiquement le manuel qui manquait aux coureurs intéressés par cette pratique. De nombreux conseils et explications, des précieuses mises en garde afin que la transition vers le minimalisme s’effectue sans encombres. Un guide essentiel vers la voie du minimalisme.

 

Run Reporter Run (son article : Barefoot et minimalisme (courir naturel) )

 

Richard Le Disciple (son article : Barefoot et minimalisme : courir naturel )
Pour ma part, je pratique le minimalisme depuis mai 2011 et à part courir pieds nus, j’essaie quasiment tout.
J’ai des Fivefingers, des Saucony kinvara 3.
Je suis un pratiquant assidu avec 3 séances par semaine et je cours aussi bien sur route (2 marathons + 1 semi en 2011) que les trails (Eco Trail de Paris, version 80 km en 2012).
J’ai commencé à courir en 1996 après près de 20 ans de sprint et de saut en longueur (une reconversion 🙂 ).

 

Sebrom (son article : Barefoot et minimalisme : courir naturel)
Pas barefooter mais pratiquant régulier des VFF (VMA et footings jusque 10km)
Grâce au minimalisme j’ai commencé à « réapprendre » à courir en réfléchissant et en me documentant sur l’anatomie et la foulée. J’en ai tiré des bénéfices comme de ne ne plus utiliser de semelles orthopédiques systématiquement et d’avoir amélioré ma posture. En même temps ma VMA à augmenté de 10% mais combien de pourcents sont réellement à imputer au barefoot?

 

Shuseth ( son article : Barefoot et minimalisme )
J’ai découvert le minimalisme il y a quelques années en suivant Fred sur Wanarun. L’année dernière, j’ai eu l’opportunité de tester les Five Fingers grâce à Commepiedsnus. Malheureusement, durant ma préparation du Paris-Versailles, je m’étais blessé.
La lecture de ce livre m’a permis de comprendre mes erreurs et de savoir ce que j’aurais dû faire pour réussir mon objectif. Le plan de transition proposé par les auteurs m’aurais été bien utile à l’époque; je pense qu’il est une excellente base pour « transitionner ».

Commentaires (2)
Trackbacks (1)
FRED
lundi 17 septembre 2012, à 18:15
Excellent article. Un livre que je conseille vivement ... LOL
Un détail : c'est sur Runners.fr que j'écris des chroniques, pas sur u-run :-)
FRED
ivy
jeudi 10 octobre 2013, à 16:39
Bonjour
livre acheté récemment, dévoré rapidement.
Je l'ai trouvé très accessible, la partie sur les constituants du pied étant plus technique, mais très intéressante. Ouvrage complet à mon sens, j'ai juste regretté toutes ces photos commerciales de vibram five fingers et merell qui sont bien trop nombreuses au lieu de mettre des photos de gens qui courent pieds nus/minima pour de vrai.
J'aurai également adoré voir à quoi ressemble un pied barefooteur à long terme ainsi qu'un développement du lien entre conséquences du port de chaussures traditionnelles et malformations (hallux valgus,genu valgum...) et si on pouvait courir avec ces malformations.
Du coup ouvrage je trouve très accessible pour s'initier au barefoot et minimalisme mais pas non plus trop développé afin de rester pour un large public.
A quand un ouvrage plus creusé sur barefoot et biomécanique? :D
Laissez un commentaire

Soumettre