A travers le monde, Actualité de la runnosphère
La Runnosphère part, court le monde : Destination New York
 
Pas de commentaire

La Runnosphère aime les fruits

Au commencement, elle fut malencontreusement croquée, elle devint ensuite, pour Newton, origine de la  découverte de la gravité, puis source d’inspiration pour Beethoven alors qu’il composait une de ses célèbres symphonies (chiffre également célébré par Chanel). Les plus « anciens » et les « publiphiles » se souviendront très probablement du célèbre jingle de pub de France 2 (appelée à l’époque Antenne 2) .

Et, plus récemment, un terrible ouragan, tel un Guillaume Tell des temps modernes, prit entre autre, la ville de New York pour cible, croquant ainsi à pleines dents cette célèbre pomme.

Mais pourquoi ces errements concernant ce fruit ? Serait-ce dû à un abus de tartes, chaussons, ou de compote ?

Tout simplement, parce que certains membres de la Runnosphère s’en iront aux Etats-Unis à l’occasion du Marathon de New York. Et après une longue attente due à la fermeture des aéroports new yorkais, suite aux dégats occasionnés par l’ouragan. Ils se feront une joie et un immense plaisir de croquer à leur tour la Grosse Pomme.

Pour l’occasion, une Run.NY.sphère Team a été constituée. Retrouvons sans plus attendre SandRunning, Giao, Grégo et Run Reporter Run qui ont gentiment acceptés de répondre à quelques questions.

  • Qu’est ce qui t’a incité à faire cette course ?

SandRunning : J’ai eu la très grande chance de me qualifier pour NYC en courant le marathon Nice-Cannes le 20 novembre 2011.

Dans ma catégorie (40-44 ans), les minimas étaient à 3h38. J’ai couru Nice-Cannes en 3h 36m 57s 🙂 Nice-Cannes était mon 1er marathon. L’objectif n’était pas du tout de pouvoir me qualifier pour New-York. L’objectif était de terminer cette distance, sur laquelle je ne me connaissais pas, dans les meilleures conditions possibles en ayant envie de revivre l’expérience.

Le contrat a été amplement et magnifiquement rempli puisque non seulement j’ai vécu une aventure extraordinaire sur ce marathon (pas de courbatures, pas de crampes, pas de mur), mais en plus je franchissais la ligne d’arrivée en sachant que NYC était envisageable pour 2012. Souvenir extraordinaire que j’associe inévitablement à PinkRunner, qui avait eu la bonne idée de m’accompagner et me soutenir pour cette première expérience 🙂

Giao : Une amie qui voulait courir son premier marathon à New York m’avait parlé du Tour Opérator Ouest Voyages et comme je voulais le faire un jour, c’était l’occasion d’y aller en connaissant au moins une personne. Un formidable concours de circonstances a fait que je retrouverai une bonne quinzaine de connaissances, je pense, pour croquer la Grosse Pomme.

Grégo : En fait, si je me suis mis à la course à pied en 2010 c’est sur un concours de circonstances autour de ce marathon !

Il était prévu que j’accompagne mon père et mon frère en 2010 pour les encourager sur le marathon de New York. Quelques mois avant le grand jour, mon frère me suggère de prendre un dossard, alors que je n’avais pas couru depuis le lycée, et de les accompagner sur la course. Et voilà comment du jour au lendemain je me suis mis à la course à pied car ce qui ne devait être à l’origine qu’une participation « one shot » est devenue une passion dévorante.

Pour la petite histoire, je ne réussis pas à obtenir le dossard en 2010 mais je m’inscrivis pour les deux années suivantes. Donc pour moi ce marathon de New York symbolise un peu mon engagement dans la pratique de la course à pied…

JP Run Run : Ce marathon, je l’ai rêvé à maintes reprises, j’ai bu les paroles de ceux qui ont participé à cette grande fête. J’ai visionné sur Youtube des heures de retransmissions officielles mais aussi de vidéos amateurs. À tel point que parfois j’ai peur que la réalité ne soit pas à la hauteur de ce rêve.

  • Est-ce ta 1° participation ?

SandRunning : Non seulement je n’ai jamais participé à ce marathon (étant donné qu’il s’agira de ma 2e expérience sur cette distance), mais en plus je ne suis jamais allée aux Etats-Unis. Alors, l’impatience de découvrir cette incroyable ville dont tout le monde parle avec magie est énorme !

Giao : Oui

Grégo : C’est la troisième fois d’affilé que je vais à New York à l’occasion du marathon. La première fois en tant que supporter et les deux suivantes en tant que coureur… Et je me suis déjà pré inscrit pour l’année prochaine.

JP Run Run : Oui c’est ma première participation à cette course mais pas ma première à New York.

Lorsque l’on se rend à New York, surtout la première fois, il y a deux stratégies ! Soit la compétition, comme pour chaque course et donner le meilleur de soi même. Soit la solution de course découverte, voire touristique avec une pochette contenant un petit appareil photo. Pour l’instant ma préférence va à la deuxième solution, je rêve d’une course sans pression, et sans stress les jours précédents. Pouvant ainsi découvrir la ville sans crainte d’une station debout prolongée.

  • Il y a-t-il une sélection parmi les participants ?

GrégoSandRunning : Il y a plusieurs moyens d’obtenir un dossard.

Passer les temps qualificatifs qui sont très relevés. Il faut être dans le tout premier décile (et encore…) des meilleurs coureurs de sa catégorie

Passer par le tirage au sort mais avec une probabilité inférieure à 5% d’être tiré.

Passer par un tour opérator : c’est la certitude d’avoir un dossard mais cela est coûteux car tu dois passer par lui pour le vol et l’hôtel (qui est souvent un hôtel de standing).

Giao : Je me suis inscrit sur le Tour Opérator dont j’ai parlé, attendu patiemment.

JP Run Run : J’ai obtenu mon dossard à New York par qualification directe, c’est-à-dire sur la base d’un chrono réalisé dans l’année et sur une grille de temps qualificatif, vous obtenez ainsi votre précieux sésame sans passer par un Tour Opérator. Libre à vous de choisir votre vol et votre hébergement. Pour les vétérans, il fallait un chrono de 3h10 maximum, j’ai réalisé 3h 06 à Paris en avril dernier.

  • Quel a été ton ressenti lorsque tu as su que tu étais admis à participer ?

SandRunning : Même si je savais que j’étais qualifiée grâce à mon chrono sur Nice-Cannes, j’ai impatiemment attendu la validation des organisateurs. Ma joie fut immense lorsque le mail est arrivé et que j’ai enfin pu dire à mon mari et mes filles « c’est sûr, on part à New-York pendant les vacances de la Toussaint !! »

Giao : Je m’y attendais un peu mais comme tous les copains dont SandRunning, Hodha, JP Run Run, Guy et Adrien entre autres seront de la partie, j’étais encore plus content quand j’ai la confirmation de ma participation.

Grégo : RAS… Cette question ne me concerne pas directement.

JP Run Run : Ce projet est l’un des plus excitant de ma vie de coureurs. J’ai hâte d’y être et de partager ce grand moment avec les autres runners.

  • Un mode de suivi live est-il prévu ? Si oui, quel est ton n° de dossard ?

Sur le site du Marathon de New York, le jour J, il sera possible de suivre les coureurs, (le lien de suivi : ici)

SandRunning : Mon dossard est le 22278. Je suis dans la vague 2, corral 22.

Couleur de départ : Bleue et Heure de départ : 10h05

Giao : Mon dossard est le 32755. Je suis dans la vague 2, corral 32.

Couleur de départ : Green et Heure de départ : 10h05

Grégo : Oui il y a un suivi live aux passages des 5 / 10 / 15 / Half / 20 / 25 / 30/ et finish.

Dossard (BIB) : 12828, Vague 1 (Wave 1) =>> Départ 9h40

Aire d’attente couleur Orange.

JP Run Run : Mon dossard : 4455 – Vague 1 blue wave / Corral 4. Départ à 9h40

  • Quelqu’un désire-t-il a jouter quelque chose ?

Grégo : Je me suis blessé il y a environ 1 mois, je ne suis pas sûr cette année de prendre le départ même si je me remets très rapidement. Si je suis présent sur la start line ce sera pour prendre le bain de foule et profiter de l’ambiance exceptionnelle de ce marathon. Je le ferai à un petit rythme de coureur convalescent sans objectif de performance, juste pour le plaisir de faire partie de la fête.

En attendant de suivre leurs aventures, retrouvez les impressions de Grégo lors de sa série d’articles concernant le Marathon de New York 2011 :

Marathon de New York 2011 : 1° Saison Episode 1, Episode 2, Episode 3, Episode 4

Malgré les dégats occasionnés par l’ouragan espérons que la fête ne sera pas trop gâchée et souhaitons leur une bonne course.

Commentaires (0)
Trackbacks (1)
Aucun commentaire pour le moment
Laissez un commentaire

Soumettre