Actualité de la runnosphère, Course
Marathon de Londres et de Nantes, Humarathon et Trail des Lavoirs
 
2 commentaires

Pour ce week-end, les membres de la Runnosphère mettaient en avant la distance mythique du marathon. Ainsi, on retrouvait PinkRunner et Grego sur le marathon de Londres tandis que pour Séb, c’était à Nantes qu’il courait les 42km. Pour Carole, c’était au départ de l’Humarathon qu’elle s’alignait. Richard, quand à lui, souhaitait augmenter la distance avec le trail des Lavoirs. Voici leurs récits de course.

Marathon de Londres

Grégo

2013_04__123

Quel beau marathon ! Quelle émotion ! Mon père me l’avait dit : « tu as aimé New York, tu adoreras Londres ! » Comme il a raison. Dès que j’appris qu’il restait encore des dossards en décembre dernier et que ce marathon allait avoir lieu la veille de mon quarantième anniversaire, j’avais sauté sur l’occasion ; histoire de tourner la page sur la catégorie senior homme d’une manière symbolique.

L’ambiance sur ce marathon est survoltée. Un très grand moment. Je n’avais pas d’autres objectifs de performance que de m’éclater et sur ce point c’était largement au delà de mes espérances. Je termine en 3 h 40 min et 27 s soit en ligne avec le marathon de New York 2011. Il faut que je rassemble mes idées avant d’écrire mon post…cela va venir. Patience, en attendant une photo kitchissime…il faut que je digère tout cela (le pudding compris)…

PinkRunner

Des 5 Majors que j’ai fait (New York 2007, Berlin 2010, Boston 2011, Chicago 2012 et donc Londres 2013), celui là restera comme celui le plus riche en émotions rares!

Les 30″ de silence les plus émouvantes de ma vie (38000 coureurs dans une communion sans aucun bruit ni chuchotement),

Le Marathon à deux pour partager notre 1er ensemble du début à la fin,

Le public énorme, encourageant du début à la fin comme un seul homme,

La revanche des hommes contre la bétise,

Bref je pourrais dire j’y étais et je me suis RE-GA-LE!

IMG_0556

Place maintenant à la fête du côté de Béziers le 10 mai pour mon 3éme Marathon en 5 semaines mais aussi et surtout le 30éme!!!

Marathon de Nantes

Sébastien

Sébastien au Marathon de NantesAprès mes mésaventures de l’année dernière, j’avais juré de revenir affronter le marathon de Nantes. C’est chose faite, et bien faite même je crois. La technique de course sera simple, ne pas s’emballer et miser sur la régularité ! Je m’étais fixé un objectif ambitieux de 3h15 après le chrono d1h29 réalisé au semi de Paris en mars. Ca fait quand même 30 min de moins que mon temps de l’année dernière.
Je réalise comme prévu une course sage et régulière. J’arrive à m’alimenter de façon régulière ce qui m’évitera de rencontrer le mur. Les 4 derniers km sont plus difficiles mais je m’accroche. La crampe rode au niveau de mon ischio droit. Heureusement ça tiendra finalement jusqu’au bout. 3h14, mon chrono à l’arrivée. Tellement heureux, surtout avec une préparation loin d’être académique. Pour la petite histoire, je réalise à quelques secondes, le même temps sur les 2 semis. Maintenant place au repos avant d’enchainer sur de nouvelles aventures.
Résultat: 3h14min47sec – 391ème

Humarathon

Carole

« 3/4 d’euphorie, 1/4 d’agonie. Pas de RP, mais une bonne leçon d’humilité. » Voilà comment, en deux phrases, je pourrais résumer mon semi-marathon de l’Humarathon. Mais ce n’est pas que ça : il y a aussi eu des rencontres exceptionnelles avec des Élites mondiales du running, et une course qui m’a permis de vivre des émotions jusqu’alors jamais explorées en course à pied. Une journée sportive différente de d’habitude. Du positif et du négatif. De la douleur et du respect. Mais toujours autant de plaisir !
Chrono: 1h51min11sec
Son article : http://loveliferunning.com/mon-semi-de-lhumarathon-21-avril-2013/

Trail des Lavoirs

Richard

DSCN2625Dimanche 21/04, j’ai participé à mon premier trail des lavoirs dont c’était la troisième édition. J’avais opté pour la version longue de 65 km, je n’ai pas été déçu. Départ à la fraîche à 7h du matin dans la course du château de Chevreuse (cf. photo). C’est un parcours plus technique que l’Ecotrail (version 30, 50 ou 80 km), les descentes sont « mortelles ». Mon corps me la fait comprendre et j’ai commencé à ressentir les premières fatigues musculaires dès la première boucle de 22km. Mais avec ce beau ciel bleu, quel plaisir sur le parcours. Le parcours est un vrai toboggan et donc une bonne préparation pour les trails de montagne. Malheureusement je n’étais pas encore au point. A l’approche de la fin de la deuxième boucle, mes ischios et tout particulièrement le gauche m’a rappelé à l’ordre avec un signal si fort, que cela m’a bloqué la jambe.
Bilan : j’ai été raisonnable et je ne suis pas parti sur la troisième boucle. Au final, beau parcours technique avec des descentes mortelles. De grands enseignements à tirer pour ma PPG à base de Pilates. RDV dans dans un ou deux ans, fin prêt 🙂
Son récit: http://ledisciple.wordpress.com/2013/04/22/trail-des-lavoirs-2013-une-premiere/

Commentaires (2)
Trackbacks (0)
Julien
lundi 22 avril 2013, à 15:44
Vous avez encore bien mouillé le maillot !
Bravo !!
Clem Running
vendredi 26 avril 2013, à 09:10
Encore un sacré WE Running les amis ! Même a la télé la "minute" de silence était émouvante alors à l'intérieur de la meute ça devait être exceptionnel !
Laissez un commentaire

Soumettre

Aucun trackback pour le moment