Demandez le programme!
Demandez le programme du 15/06/2013
 
2 commentaires

Et si pour ce week-end qui s’annonce, nous allions faire un petit tour dans certains placards ? Non pas pour y faire du rangement car ceux-ci sont parfaitement rangés, mais plutôt afin de mettre en évidence toute cette petite vie qui s’y anime une fois la porte fermée.

Approchons nous sans faire de bruit et observons ce qui s’y déroule…

Les chaussures parfaitement alignées, attendent avec impatience la fin de la semaine. Car elles savent qu’à l’occasion de diverses courses, elles pourront à nouveau croiser des cousins, des cousines, des ami(e)s et parfois l’élu(e) de leur coeur.

Oui, les jours de course sont vraiment importants pour elles. Elles discutent entre elles, piaffent d’impatience, et ne laissent rien au hasard, les lacets sont brossés, les cailloux coincés dans les semelles sont systématiquement enlevés, et les languettes bien sorties et demeurent bien droites.

A titre d’exemple, un solide et grand gaillard du nom de Hoka, la languette négligemment de coté, les lacets légèrement défaits et les oeillets tous étincelants, vit une idéale idylle avec une charmante demoiselle, maintes fois rencontrée sur des courses. Elle est fine et élégante, ses douces courbes le font littéralement vibrer et son apparence ne le laisse pas indifférent car elle ose mettre en valeur ses 5 doigts qu’elle exhibe fièrement, elle se prénomme Maria, mais comme ses sens sont constamment en émoi et que sa languette vibre à sa seule évocation, il la surnomme affectueusement VibraM. Et tel un paon lors de sa parade amoureuse, il s’entraîne à déambuler la semelle resplendissante et gonflée.

Ce week-end, les mignonnes chaussures de Carole et celles de la Fille aux Baskets Roses apprécieront de retrouver à nouveau leur copines lors de la Rochambelle et des 10km de la Liberté.

De même, celles de Giao et Greg Runner auront à loisir de parfaire leur gestuelle lors des Foulées du 12°.

Et enfin, celles de JeCoursParis seront portées par un vent de liberté à l’occasion du Semi Marathon Pégasus des courants de la liberté.

Mais en attendons ces instants magiques, refermons doucement le placard et laissons les se reposer.

Commentaires (2)
Trackbacks (0)
DaJo
vendredi 14 juin 2013, à 21:48
Maya, on n'est jamais déçu par tes textes :-)
Sydoky
vendredi 14 juin 2013, à 22:00
Bonne course à toutes et à tous !
Laissez un commentaire

Soumettre

Aucun trackback pour le moment