Actualité de la runnosphère, Course
Course des terrils, Paris-Versailles et Marathon de Berlin
 
3 commentaires

Nos runners  sont-ils partis à l’assaut des belles courses de ce week-end avec leur compagnon à quatre pattes? Je ne pense pas surtout que par endroit il faisait un temps à ne pas mettre un chien dehors (ni même un coureur, mais le coureur est têtu et il sort par tous les temps)

Venez lire le récit de leur performance!

Course des Terrils

Djailla

DjaillaUne grande satisfaction pour ce premier dossard de reprise.
Après une très bonne après midi en compagnie de la Runnosphère et à la rencontre des équipes de Kalenji, je m’avance sur la ligne de départ. Greg et Jean Pierre partirons comme des fusées, je reste plus prudent mais essaye d’aller vite pour arriver rapidement au premier terril, impressionnant cette mini montagne, une montée sèche de 80m ou il faut mettre les mains !!! Le second sera plus facile, car avec une montée en lacets.
Ensuite, la course déroule, superbe ambiance, plein de spectateurs malgré la nuit et surtout une très belle organisation.
Nous terminerons autour d’un (ou plusieurs) verres de bonne bière du coin. Pour ma première course dans le Nord, je suis conquis !
323eme sortie – La course des terrils : Les allumés

Greg Runner

Invité par Kalenji avec d’autres blogueurs et journalistes à la nocturne de la course des terrils, j’ai passé un agréable moment, tant avec les copains de la Runnosphère qu’avec la Team Kalenji. J’ai pu découvrir les Allumés, une course nocturne de 9km avec pour obstacles 2 terrils. Idéalement placé à moins de 3 mètres de ligne de départ, j’ai pu très vite me placer dans un des premiers pelotons de course. Même si j’ai été victime d’un point de côté après le franchissement du second terril, grâce à l’encouragement d’un des collaborateurs de Kalenji qui m’a poussé à ne pas m’arrêter, j’ai pu rester dans la course et me payer le luxe de doubler sur les 2 derniers kilomètres. Je franchis une ligne d’arrivée très animée en 41min25sec et j’arrive à la 21ème place sur plus de 2000 coureurs. On pourra fêter cela autour de quelques bières à la buvette…

Jo’Run

jorun terrilSamedi, à l’invitation de Kalenji, j’ai couru la course nocturne « Les Allumés » (9km, 2 terrils). Le programme d’avant course : présentation de la gamme trail et Kalenji by Night avec la présentation en avant-première d’une nouvelle lampe « ventrale » qui sera commercialisée fin 2013. Juste le temps de boire une bière avant de partir (c’est le Nord), il est déjà 20h00, c’est l’heure du départ. 9km de plaisir en plein cœur d’un site Patrimoine Mondial de l’UNESCO. 2000 participants, 2000 lumières dans les yeux pour un spectacle grandiose dans une ambiance vraiment chaleureuse.  53’34 sur ma Garmin : grosse satisfaction!
Plus de détails très vite sur : http://jo-run.com/

Jean-Pierre Run Run

JP terrilKalenji by night : la course des allumés.
Le rendez-vous est pris sur la course des Terrils dans sa version nocturne : la course des allumés.
La Runnosphère a tissé des relations privilégiées avec la branche running du groupe Décathlon. C’est donc à quatre blogeurs que nous ferrons le voyage dans le nord. Renseignement pris sur la course, la difficulté arrive très vite. Thierry Breuil dans ses recommandations, nous a expliqué qu’il fallait faire le trou immédiatement pour ne pas se retrouver dans les « embouteillages ». C’est donc sur des bases de 3′ 30′ que nous partirons avec Greg Runner jusqu’au Terril ! L’ascension du terril est magique, un nombreux public est venue se placer dans cet endroit stratégique pour encourager mais aussi assister à un spectacle « hors du commun ».
Une course complétement allumé à faire absolument !

Paris Versailles

FredRun

Le roi soleil n’a point fait d’apparition lors de cette 36ème édition du Paris Versailles. C’est au contraire une importante averse qui accompagne mes dernières foulées face au château. Quel mauvais temps dans tous les sens du terme. 1h09’24 » et plus aucun jus depuis le 13eme km. Faut dire que la côte des gardes m’a été fatale. Impossible de récupérer, plus assez de jambes et pas assez d’entrainements depuis ma reprise mi-août. Cette course aura au moins un mérite : je sais désormais où j’en suis et pas question finalement de tenter le semi de Boulogne. Va falloir bosser dur ces prochains mois pour revenir… mais je reviendrai !
Fredrun.over-blog.fr

Giao

la runnosphere paris versailles 2013Je n’ai pas eu la chance de voir mes potos de la Runnosphère dans le sas de départ, il n’y avait que Shuseth Arnauld que j’avais croisé la veille à la distribution des dossards. Dès notre départ en vague 2 juste derrière la course internationale, j’ai eu le bonheur de rejoindre Sydoky et Djo alias Mangeur de Cailloux en promenade pré-marathon de RuninLyon et j’ai poussé un : « Bonjour la Runnosphère ! ». Parti sur des chapeaux de roues sur les quais, j’ai vite manqué d’essence à deux bornes de la terrible Côte des Gardes à tel point que j’ai marché dans sa majeure partie. Le moment sympa c’était à la fin quand nous avons retrouvé Jahom au dernier virage, nous étions quasi au complet avec Nico Montmirel, Sydoky et Djo. La deuxième moitié de course s’est faite à 96% de FCM j’étais un peu limite mais très heureux de retrouver à l’arrivée LeDisciple, Grego et Nostromoo pour compléter le tableau des copains de la ‘R’ Team pour une belle photo souvenir.
mon chrono 1h25 bien décevant après le 1h17 de l’édition 2012, le RP ce sera pour 2014 ;o)

 Grégo

J’avais besoin de faire cette premier course pour deux raisons principales. Premièrement, j’avais abandonné l’année dernière pour blessure au bout de 500 mètres. Il fallait pour moi conjurer le sort. Deuxièmement souffrant du talon d’achille depuis presque deux mois (sans que cela ne m’empêche de faire mes séances de CAP bien échauffés) je craignais de devoir abandonner après 10 ou 15 bornes à allure seuil ne sachant pas si mon tendon pouvait encaisser de telles forces de manière continue. Cette épreuve c’était un peu pour moi du quitte ou double. Mon vrai objectif est un marathon dans un mois et il fallait que je valide la possibilité de dérouler le plan d’entrainement marathon comme convenu…ou de raccrocher les crampons. Finalement mon talon d’achille m’a fichu la paix sur toute la course, je termine en 1h17min34s. Je suis donc rassuré, c’était pour moi l’essentiel.

Noostromo

paris_versailles_2013_noostromoPour ma quatrième participation consécutive à la grande classique Paris-Versailles, je n’ai pas vraiment d’objectif chronométrique puisque je suis en pleine préparation du marathon de Strasbourg. Mais à peine la ligne de départ franchie, je me laisse prendre au jeu de la course et profite de mes excellentes sensations du jour. Les quais sont vite avalés, de même que la cote des Gardes que je n’ai jamais monté aussi vite. Je termine sans forcer en moins d’1h15. C’était encore une chouette week-end avec la Runnosphère d’abord en tant que bénévole au retrait des dossards, puis sur la course.

Sydoky

sydoky PVUne semaine après la Virée des deux Bois, une nouvelle course pour tester ma forme du moment 🙂 Donc pas l’intention de faire un record sur cette édition 2013 étant donné que je n’ai pas suivi de préparation spécifique, et surtout aucune sortie longue depuis trois mois. L’aide de Mangeur de Cailloux m’a permis de m’approcher au plus près de mon chrono de l’an passé, malgré mes mollets toujours récalcitrants dans les côtes. Le manque de sortie longue s’est fait sentir sur la fin mais je termine en 1h24min26 (1h23’08 en 2013) avec une bonne douche !
Merci Julien 🙂
Merci le vélo et la natation qui m’ont permis de garder mon niveau 😉
Encore une belle édition avec plein de rencontres 🙂
Merci aux supporters de la Runnosphère et à mon fan club CCR92 !

Lien vers mon  CR à venir : http://sydoky.over-blog.com/article-paris-versailles-2013-120334680.html

Courir pieds nus

Dimanche j’ai participé à Paris-Versailles dans le cadre de ma préparation pour le marathon de Seine Eure, dans trois semaines. Réveillé trop tard, j’ai gardé le petit déjeuner dans l’estomac pendant toute l’épreuve.  Impossible d’accélérer, trouver mon rythme.  La route des Gardes, une horreur (au moins j’ai pas marché !!). Pas de soucis avec les bogues de châtaigne dans la Forêt de Meudon, et même la terrible descente qui m’avait valu une blessure au pied droit en 2012, est passée sans incident. Arrivé tranquillement au bout de la course, j’ai cherche le groupe de Runnosphériens, sans succès (pourtant ils s’étaient donné RDV à « Rome » comme d’autres années – j’aurais du m’en souvenir !).  Ensuite, il ne me restait que le retour à casa en courant à nouveau, pénible quand les pieds ont eu le temps de refroidir…  En tout, 32 kilomètres pieds nus pour une sortie éprouvante mais nécessaire.  Ça ira mieux en 2014 !

Mangeur de Cailloux

Paris – Versailles, c’est le temps des copains, la course qui lance l’automne (la plus belle saison pour courir !) J’y reviens donc avec beaucoup de plaisir pour la 3èime fois. Ce coup-ci, je partage la course avec Sylvie, sous un angle différent. ça rend le parcours moins difficile. La côte est plus digeste, la forêt encore agréable malgré l’ambiance tropicale, et l’avenue de Paris toujours sans fin. L’arrivée n’aurait pas été reculée cette année ? 😉

Richard

Pour un retour sur Paris-Versailles, j’ai bénéficié à plein de l’ambiance et de la convivialité de la Runnosphère. J’ai commencé le WE en tant que bénévole pour la remise des dossards. Puis nous nous sommes retrouvés au départ et à l’arrivée. La course fut un peut difficile, la côte des Gardes n’est pas encore mon amie, mais le plaisir de battre mon record a su me faire oublier les quelques difficultés rencontrées.

Shuseth

Il s’agit de ma vraie première course depuis que j’ai rejoint le club de triathlon de Versailles. En quelque sorte, cette course va me servir de point de référence pour la saison 2013-2014. Le traditionnel départ par vagues du Paris-Versailles se passe bien, m’élançant à la 21ème vague, je passe les premiers kilomètres à faire du slalom. Les 6 kilomètres de quais se passent à 5’/km, la cote des gardes passe plus vite que les années précédentes et surtout sans arrêt. Le reste n’est que de la gestion de course. Je finis en 1h25min. Bref, je suis satisfait du weekend écoulé en tant que bénévole puis en tant que coureur.

Maya

 Pour ma seconde participation en tant que bénévole, ce fut un agréable plaisir de retrouver les membres de l’organisation de même que certains bénévoles toujours présents sur chacune des éditions.

Se retrouver face aux coureurs afin de leur rendre service et de leur délivrer leur dossard en fournissant des petites indications pour celles et ceux effectuant la course pour la 1° fois est un réel plaisir.

Une belle ambiance, et surtout une belle expérience que tout coureur devrait effectuer au moins une fois, afin de voir un peu l’envers du décor et tout le travail que la mise en place d’une course implique comme travail.

Salvio

medaille

 

 

 

 

Mon compte rendu du Marathon de Berlin sur http://www.jecoursparis.fr/jai-pas-vu-le-mur-a-berlin/

Commentaires (3)
Trackbacks (1)
Greg Runner
Greg Runner
mardi 1 octobre 2013, à 18:14
Et bien, bravo à tous. Nombreux étaient les blogrunners sur les courses ce week-end. Finalement, il n'y a que dans le nord qu'il a fait beau... :-)
DaJo
mardi 1 octobre 2013, à 19:31
Bravo à tous !!
On attend des nouvelles des Berlinois maintenant ! ;)
jecoursparis
mercredi 2 octobre 2013, à 10:21
les nouvelle des Berlinois sont en ligne maintenant
http://www.jecoursparis.fr/jai-pas-vu-le-mur-a-berlin/
Laissez un commentaire

Soumettre