Actualité de la runnosphère, Course
Marathons de Strasbourg et de Toulouse, Izernight Trail
 
1 commentaire

Alors au menu du week end? des performances? des déceptions? Venez déguster les récits de nos coureurs aux saveurs automnales!

Marathon de Strasbourg

Noostromo

noostromo marathonPour mon deuxième marathon, j’ai choisi celui de Strasbourg, ma ville d’origine. C’est la deuxième édition de cette course. Les nuits de la semaine ont été très éprouvantes, ainsi, je me présente sur la ligne de départ fatigué avec en prime un début de pharyngite. Les conditions climatiques sont finalement bien agréables : il fait beau et la température est douce. Dès le départ, je suis plus rapide que le rythme prévu et je distance petit à petit le meneur d’allure, sans y prêter vraiment attention. Les sensations sont là et je profite du moment. Le parcours franchit le Rhin et oblique vers le sud. Pendant 20 kilomètres dans la campagne allemande, nous allons subir un vent de face soutenu et dévastateur avec des rafales de 40 à 80 km/h, sans la moindre possibilité de s’abriter. Je consomme beaucoup d’énergie à maintenir l’allure. Au 30e, le meneur d’allure 3h30 me dépasse. Je m’accroche un peu, mais je le vois s’éloigner inexorablement sur un rythme que je ne peux plus tenir. Je commence à ressentir les prémices des crampes et je marche le long de chaque ravitaillement. A partir du 40e, on pénètre à nouveau dans la ville et j’ai un petit regain d’énergie. Les pavés de la vieille ville sont un supplice pour les jambes. Mes supportrices au km 42 associées au public me portent jusqu’à la ligne en 3h38:50, loin de mon objectif, mais heureux d’être allé au bout de ce marathon !

Le récit complet sur le blog : http://blog.noostromo.com/2013/marathon-de-strasbourg-2013-recit

Marathon de Toulouse

Jahom

Jahom marathon toulouseInvité par Isostar à participer au marathon relais de Toulouse, j’ai eu la charge de lancer une équipe composée de Jean-Pierre, Salvio et d’Emmanuel, chef de produit chez Isostar, qui a remplacé un Greg souffrant et resté à Paris. Malgré une lourde chute au départ j’ai réussi à passer le relais à JP dans de bonnes conditions. L’équipe arrache la 6ème place avec un chrono de 2h48’09 ».

Jean-Pierre Run Run

jp marathon toulouseQuel bonheur de participer à un championnat de France de Marathon !

Pour l’édition 2013 la Runnopshère décide d’aligner une team de blogueurs. Nous allons jouer à fond la carte du collectif en participant au relais. Nous serons donc quatre à couvrir la distance mythique avec des relais (grosso modo) de 10 km chacun plus un final en apothéose de l’équipe pour les 1500 derniers mètres.

A ce petit jeu là, nous ne sommes pas trop mauvais puisque nous prenons la 6e place sur 516 participants. Et bouclons le marathon en 2h 48’ !

BabaORun (JC)

babaorun toulouseMon marathon de Touloose
 Une course en 2h47’37 », soit une minute de plus que mon premier marathon en 2003, à Paris… Pourtant, un bilan en demi-teinte puisque j’ai souffert, devant combattre une sacrée crève en plus des kilomètres, et de la chaleur.
Toutefois, j’en retire encore et toujours des enseignements, comme celui de boire isotonique, de ne pas partir sur une allure vive quand on n’est pas en top forme (quitte à accélérer après si c’est possible), entre autres.
Et puis j’ai battu l’équipe en relais de la Runnosphère et ça, quelle fierté !

Izernight

Lolotrail

En continuité de ma préparation SaintéLyon, quoi de mieux qu’une course nocturne! Je m’engage donc samedi soir sur l’Izernight à Izernore (01) pour un trail de 23km et 750m D+. Départ tranquille, je récupère un collègue avec qui je fais la course. Bizarrement, je double en côte et moins bizarrement, j’avionne en descente! Du coup, un bon rythme tout du long, petit coup de mou au 18° jusqu’à un sursaut d’orgueil quand je vois passer une fille. Elle coince dans la dernière interminable côte mais pas moi, je vais mieux, j’accélère, personne ne me suit, alors je termine les 5 derniers km à 11km/h de moyenne pour finir 75° sur 300 en 2h16. Super course, super ambiance. Maintenant, y’a plus qu’à se lancer sur les 75km de la Sainté. RDV en décembre!

Récit complet à venir sur www.lolotrail.fr

 

Commentaires (1)
Trackbacks (0)
Lolotrail
mardi 29 octobre 2013, à 13:06
Bravo à tous les finishers Runnosphériens du week-end ! A quand un petit trail par avec une équipe Runnosphère? Moi, je suis preneur!
Laissez un commentaire

Soumettre

Aucun trackback pour le moment