Actualité de la runnosphère, Course
Semi-marathon St Pol-Morlaix, Ekiden de Paris, Trail des Mingeux d’Maguettes et Marathon de New York
 
3 commentaires

Générosité, entraide, pour être un bon coureur, il faut savoir courir avec le cœur avant de bien faire tourner les jambes!

Que se soit pour courir en relais, courir en famille ou courir pour une association, la notion de partage est un pilier de la course à pied et ça nos coureurs du week end l’ont bien compris et en plus leurs jambes ont sacrément bien tourné ce qui ne gâche rien!

Semi marathon St Pol Morlaix

TheGoodWayToRun

Dimanche dernier, c’était la troisième année consécutive que je prenais le départ du semi marathon Saint Pol Morlaix, à domicile. Si l’année dernière je partais avec un gros objectif chrono (réussi par ailleurs), cette année l’objectif était tout autre. J’avais en tête de profiter du parcours (et ce malgré la pluie) tout en réalisant de belles images, GoPro vissée sur la tête. Mission réussie avec ce joli footing de 2H !!!

Ekiden de Paris

Sydoky

sydoky ekidenPremière édition de cet Ekiden de Paris et assez bien réussie. C’est une copine de club qui m’a proposé d’y participer en relais de 4. Ayant déjà participé à des Ekiden et appréciant ce principe de course en équipe, j’ai évidemment accepté de suite. Aucun autre membre de notre club ne pouvant compléter notre binôme, c’est auprès de connaissances que nous avons trouvé un couple de triathlètes pour partager ce marathon. Nous avons fait rapidement connaissance le vendredi en allant retirer les dossards. Et le jour J tout s’est bien passé. Une bonne ambiance sur place malgré la fraîcheur matinale, et plein de rencontres. J’ai eu le temps d’encourager mes trois partenaires avant de courir mes 10,695 km avec un soleil un peu plus chaud. Un beau parcours sur les berges de la Seine, deux boucles à effectuer, mais digne d’un parcours cross avec toutes les relances en épingles à cheveux et deux petites côtes, du vent de face et dans le dos, puis l’arrivée en U pas facile pour finir fort 😉 Mais surprise après avoir remis la puce, une bénévole m’a passé autour du cou 4 magnifiques médailles ! Seul bémol, la collation d’arrivée avec des hôtesses pas très aimables et faisant un peu trop le forcing pour nous faire quitter les lieux, à peine le temps de déguster les bouchées de ce buffet fort appétissant pourtant…
Mon CR complet à venir : http://sydoky.over-blog.com/article-ekiden-de-paris-2013-120950661.html

Greg Runner

Team-RunnosphèreA l’initiative de Salvio, Jean-Christophe, Philippe et moi-même nous sommes positionnés sur le 1er Ekiden de Paris en espérant faire un bon classement. Arrivé un peu à la bourre, j’ai juste le temps de voir Philippe prendre son départ. Je prends le second relais, me battant contre le chrono et le vent qui souffle sur les quais de Seine. Je transmets le témoin à Jean-Christophe qui à chacun de ses passages nous donne sa position. Salvio a la lourde tâche de faire le dernier relais et de franchir la ligne d’arrivée. Nous finissons ce marathon en 2h41 et en 4ème position Scratch. La particularité de la course et du parcours permet de développer la notion d’équipe et d’encourager des partenaires, ce qui m’a beaucoup plus. Une très belle course, avec un peu trop de vent à mon goût!

Jean-Pierre Run Run

Ekiden equipeCe week-end avait lieu le premier Ekiden de Paris. Pour une première ce fut une réussite avec 250 équipes inscrites sur des relais de 4 ou 6 coureurs. Nous avons choisi le format 6 coureurs car plus on est de fou…
Ayant participé le week-end précédent à un marathon en relais avec mes camarades de la Runnosphère avec pour objectif la performance. J’avais envies pour celui-ci de partage et d’amusement. J’ai donc choisis parmi mes amis, des niveaux différents, des âges différents et des motivations différentes, tout cela pour leurs faire découvrir que le marathon pouvait être un sport d’équipe.
Notre équipe « Force et Honneur » termine en 27e position avec un marathon couru en 3h 05’ 40’’. L’objectif pour nous était de faire « force et Honneur » au running. Le pari fut réussi !

Jahom

photoRebelote une semaine après le marathon de Toulouse, j’ai à nouveau pris le départ sur l’ekiden de Paris avant de passer le témoin à Greg après 10,5 kilomètres de course bien gérés, souvent seul sur la voie Georges Pompidou sans personne pour m’abriter d’un vent capricieux et tournant. L’équipe termine ce marathon en 2h41′ à une belle 4ème place des équipes de 4 coureurs.
 La suite  http://wp.me/pvT04-Q6

BabaORun (JC)

L’Ekiden de Paris sous les couleurs de la Runnosphère. Ou l’art d’avoir des potes et de ne pas savoir dire non ! Un mail pour me dire, allez JC, viens compléter l’équipe, et hop, je valide en 2/2 ma participation.
7 jours après un marathon sans trop forcer… ça va aller. Nouveau test 😉
Dès l’échauffement, je sens que mes jambes sont encore bien courbatues.
Je décide de partir progressivement et je fais mes 10 km et quelques entre les allures semi et marathon. De toute façon, je n’aurais pas pu aller plus vite. Le faire m’aurait assuré la blessure.
J’ai d’ailleurs eu une amorce de crampe aux ischios juste avant l’arrivée.
Et voilà le travail, maintenant que c’est couru, je suis reparti pour des courbatures !
En tout cas, récupérer d’un marathon ce n’est pas une mince affaire.
Mais on aura passé une bonne matinée d’amitié, et rien que ça, ça méritait un peu de se secouer !

Trail des Mingeux d’Maguettes

Dd2012

Montage Dunes d'EspoirJade au trail des mingeux de maguette,

Un trail mémorable « les mingeux de maguette », non pas qu’il y avait de la biquette aux ravitos, mais un terrain comment dire… assez humide, enfin carrément boueux ! J’ai accompagné les « Duneurs » de l’association des Dunes d’Espoir (http://www.dunespoir.com) pour parcourir les 18,5 kms de chemin boueux près de Givenchy-en-Gohelle dans le Pas-de-Calais. Nous étions une petite douzaine autour de la joëlette de Jade et ce ne fut pas de trop.. Elle a vécu de sacrées sensations ! Les autres coureurs également ! Au départ, on a évité soigneusement les flaques, puis on a fini par bondir joyeusement dedans 😉 Une sacré expérience de partage que j’invite tout le monde à découvrir.

Plus de détails a venir sur le blog …

Marathon de New York

Grego

imageCourir le marathon de New York revêt pour moi une importance particulière. C’est grâce à ce marathon que je me suis mis à la course à pied. En 2010 alors que je devais accompagner et supporter mon père et mon frère inscrits à ce marathon, mon frangin me suggéra de prendre un dossard (alors que ne courrais pas) comme ça, pour le fun… Et c’est ainsi que je me suis mis à la course à pied. J’ai finalement couru celui de 2011 en 3h41.

Revenons à celui de cette année. Je n’avais pas d’objectif de chrono particulier, en effet mon entrainement avait été contrarié par ma blessure au talon d’achille cet été ; douleur que je ressens toujours mais qui ne m’empêche pas de courir. C’est avec seulement 6 semaines d’entrainement spécifique marathon et un chrono à Londres de 3h40 (mais marathon beaucoup plus roulant) que je me présente avec pour seule ambition de faire un peu mieux qu’en 2011.
Finalement c’est avec un grand bonheur que je termine ce marathon « huge » en 3h33min46s avec des sensations inédites pour moi dans cette épreuve. En effet je réussis à relativement bien contenir la baisse d’allure qui caractérisait mes précédentes expériences sur cette distance mais j’y reviendrai plus en détail dans un post.

 

Commentaires (3)
Trackbacks (1)
Lolotrail
lundi 4 novembre 2013, à 23:38
Bravo à nos runners solidaires!
Greg Runner
mardi 5 novembre 2013, à 11:39
Bravo à tous!
David, je suis impatient de lire ton expérience Joëlette!
Grégo, un grand bravo pour ce nouveau marathon de New York! Tu remets cela l'année prochaine?
Et bravo à tous les Ekidiens de Paris.
dd2012
mardi 5 novembre 2013, à 21:22
@Greg Runner : Je suis en train de rédiger mon CR avec plein de photos comme d'hab ;-)

Y'a une antenne parisienne des Dunes, je t'invite à te rapprocher d'eux et de tester l'expérience. Tu vois la course sous un autre oeil ;-)
Laissez un commentaire

Soumettre