Actualité de la runnosphère, Course
Course des 3 pignons, Boucle du Bassac, Semi marathon Bazas Langlon et Semi marathon de Paris
 
Pas de commentaire

Le semi marathon serait une demie-course? Une demi course voudrait dire qu’il faut la courir à cloche pied? ou à moitié habillé? ou peut être avec sa moitié? Mais on peut aussi courir cette course seul(e) et à 100% c’est une des chances de la course à pied: on fait bien ce qu’on veut! Et même si on ne veut pas faire un semi on peut faire un cross, un trail, un tour de piste, le principal c’est de s’amuser….et pas à moitié!

Course des  pignons

Sydoky

WP_005717 (Small)Course nature des 3 Pignons à Noisy sur Ecole (77).
100 bornes aller retour pour participer à seulement 10 km de la Course nature des 3 Pignons, il faut vraiment aimer courir et aimer la nature !  Mais le déplacement en valait la peine, météo fraîche, ensoleillée et un beau parcours dans la forêt de Fontainebleau. Beaucoup de sable, un peu trop tassé certes au lieu d’être bien fluide, des tapis de sapinettes, quelques rochers, 3 petites côtes et des single tracks, ça changeait de ma forêt 😉 Une belle course, bien organisée et au final un classement inattendu… 2ème sur 52 dans ma catégorie ! 

Boucle du Bassac

Deniv’ plus

Encore une étape autour de la maison avec cette sortie nature sur mes sentiers. Le départ est toujours effectué à bloc, il faut se placer… Rien de bien technique, il faut rester au contact, je suis dans les 20 premiers jusqu’au ravito, ou mon genoux va commencer a me faire souffrir. La première bosse qui n’en est pas vraiment une, mais c’est cette grosse descente qui va me remettre à ma place en passant dans un gros trou. On est mi parcours je vais finir en roue libre, à me faisant doubler sur la remonté.
Dernier passage dans le bois avec un petit coucou à la famille venue en voisin. Je termine 46e en 50’10. Une belle boucle du bassac

Semi de Bazas Langlon

Sébastien de Courir à Nantes

Presque un an que je n’avais pas participé à une course sur route. Je manquais sérieusement de points de repère, bien loin d’avoir suivi une préparation spécifique. Ces derniers temps, j’ai passé plus de temps à courir dans les montagnes que sur le bitume. C’est sous un soleil magnifique dimanche matin que je prends le départ du semi marathon Bazas-Longon. Je décide de courir aux sensations et je m’élance comme un kamikaze sur les bases de mon record sur 10 km. J’avais employé cette technique à Paris l’année dernière et ça avait plutôt bien marché. Je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir tenir à cette allure. Je cours avec la première féminine sur les bases d’1h25, bien loin de mon record d’1h29. Finalement, ça va tenir jusqu’au bout malgré un parcours loin d’être évident. Je franchis la ligne satisfait. Maintenant place à la préparation pour le marathon de Nantes avant de retourner sur les sentiers pour le reste de l’année.
Compte rendu complet à suivre sur Courir à Nantes 

Semi de Paris

Carole de Loveliferunning et Johan de Pointdecôté

Indécis jusqu’à la dernière minute quand à l’allure à tenter sur ce semi-marathon, nous abandonnons très vite toute tentative de record perso face à la foule de coureurs entassée devant le Château de Vincennes ! Nous optons donc pour une allure « sortie longue », un peu plus speed au fur et à mesure des kilomètres. De la musique, une météo superbe et une bonne ambiance pour un chrono final d’une heure 55. Plus de détails très vite sur pointdecote.com & loveliferunning.com !

Marie de Lafilleauxbasketsroses

SAM_2563Première course de l’année, première  pression, une course qui me motive depuis mon arrêt en novembre, pas d’objectif précis, juste me faire plaisir, et ça fonctionne un beau record inespéré sur ces 21.1km. De bonne augure pour la suite de la saison!le récit complet: http://lafilleauxbasketsroses.blogspot.fr/2014/03/cr-du-semi-marathon-de-paris-2014.html

Giao

semideparis2014_credit_sarah_barbaultPour la troisième fois de l’année, je courrais en tandem avec ma chérie à l’occasion de ce semi de Paris. Je connais très bien le parcours car c’est celui du Marathon de Paris avec la montée de la rue Taine en plus pour arriver à la Place Félix Eboué du métro Daumesnil.
La distance elle la connait bien car on a déjà fait des sorties de 20-22 km en 1h55 à l’entrainement. En temps normal elle a un potentiel de 1h45 facile. Malheureusement elle était blessée pour l’occasion avec la trilogie du runner périostite, tendinite, contracture. C’est pourquoi nous sommes partis sur un plan de marche 2h06 pour assurer le passage de la ligne d’arrivée en sécurité sans aggraver son état. Le coeur allait bien, on a pu réaliser tous les deux un negative split (58:41″ sur le 1er 10 km et 56:09″ sur le 2ème) ce qui est rarissime pour moi. Course bien gérée en mode sortie longue pour tous les deux car le coeur n’est pas un souci nous avons couru dans la fourchette 80-83%FCM. Un beau souvenir tout de même pour ce premier semi de ma chérie. (Crédit photo : Sarah Barbault)

Greg Runner

imageEn pleine prépa pour l’Ecotrail 80km, je n’avait pas d’objectif pour ce semi marathon de Paris. J »ai pu bénéficier néanmoins d’une place grâce à Tomtom et j’ai ainsi pu me positionner pour la 5ème fois sur la ligne de départ de cette course. Je retrouve pas mal de copains sur le ligne de départ mais après le coup de feu du départ qui nous a tous surpris, le groupe se disloque. Je reste avec Philippe avec qui nous avons décidé de courir à 4min/km. Mais comme d’habitude, emporté par la foule qui nous mène, nous emmène, nous courons trop vite par rapport à notre allure cible, mais nous tenons tout de même l’allure.

Au 13ème km, Philippe commence à sentir ses jambes s’alourdir. Je passe devant et je finis par poursuivre seul. Les jambes tournent plutôt bien pour moi. Au 15ème km, je retrouve Franck, qui souffre d’atroces ampoules aux pieds. J’essaie de le faire relativiser mais la douleur l’empêche d’avancer. Je finis donc le parcours seul. J’accélère sur le dernier km en me disant que je peux faire quelque chose finalement sur ce semi. Et finalement, je passe la ligne pour battre mon record sur la distance d’une minute: 1h22min12sec et une jolie 365ème place. Je suis sur un nuage, ca annonce du bon pour l’Ecotrail!

Je retrouve les amis sur la ligne d’arrivée. Globalement, tout le monde est content, le soleil de printemps était de la partie…

Son récit, c’est par ici: http://www.greg-runner.com/2014/03/10/recit-un-semi-marathon-de-paris-surprenant/

Grego on the Run

C’était mon quatrième semi marathon de Paris d’affilé. C’est une belle épreuve, de mieux en mieux organisée malgré les chiffres d’affluence qui flambe d’année en année (40 000 cette année). Le soleil est radieux, la température froide mais l’air est très sec ; c’est idéal si bien que je décide de partir en Tshirt et short. J’avais un objectif de tendre vers les 1h 34min sans trop y croire. Finalement je ferai un chrono 1h 35min 48s en ligne avec mes 3 précédentes courses. Les images que j’ai gardées en tête sont belles. Je pense déjà à la cinquième !

Jahom

iziaC’est toujours un vrai plaisir de revenir sur cette course qui m’a vu débuter. Pour cette cinquième participation en six ans, je n’avais aucune pression et savais déjà que contrairement à chaque précédente édition je n’établirais pas un nouveau record sur cette distance que j’affectionne. Emporté par des milliers de coureurs et sous un beau soleil les dix premiers kilomètres sont couverts très (trop) vite pour mon niveau actuel, en moins de quarante minutes. Je suis dans le dur dès le seizième kilomètre et la petite côte qui nous ramène sur Daumesnil. La fin de course est compliquée et je franchis la ligne d’arrivée en 1h24’33 » à près de deux minutes de ma meilleure référence. Mais je me contente largement de ce résultat et suis ravi de ce beau moment de sport partagé !  Le récit par ici

Mangeur de Cailloux

Pour mon premier semi de Paris, je me suis présenté sans prépa spécifique, mais préparé quand même, avec une bonne charge de travail dans les pattes sur les 3 dernières semaines, en vue d’un marathon fin avril. Du coup je paye mon manque de fraicheur et un départ rapide (mais prévu comme tel) pour finir en 1h30’48’’

Plus de détails à lire sur le blog : http://mangeurdecailloux.com/jaime-pas-le-semi/

Running solidaire

Une première pour moi ! J’avais fais du 10km et du Marathon, sans jamais passer par la case semi !
J’ai vraiment encore une fois passé un bon moment avec les copains de la runnosphère, que je ne vois pas aussi souvent qu’auparavant… et partager cette course dimanche dans ces conditions de rêve m’a fait bien chaud au cœur !
J’ai pris le départ entouré de Greg, Salvio et Philippe, et j’ai voulu suivre Salvio au départ c’était sans doute une erreur… que j’ai payé pendant le 2ème 10km… j’ai en effet bouclé le 1er 10km en 38’25 » (soit l’équivalent de mes premières perfs il y a 4 ans sur cette distance)… mais je me suis effondré au second 10km… en concédant plus de 90 secondes sur ce chrono et en bouclant mon 1er semi en 1h23’25 ». Les pieds en sang à l’arrivée… mes chaussures n’étaient pas adaptées à cette distance… deux grosses ampoules flanquent maintenant les côtés de mes pieds… mais la douleur est vaincue par le plaisir d’avoir partagé ce bon moment de course avec les amis !

Je cours Paris

semideParisUne belle dimanche partage avec les copains de la Runnosphère et couru pour une bon cause avec le maillot de l’association Aide et Action. CR @ http://www.jecoursparis.fr/semi-marathon-de-paris-2014/
Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre