Actualité de la runnosphère, Course
Trail du Roc des Mates, Humarathon, Championnat de France de 10km et Triathlon de Cannes
 
Pas de commentaire

Mieux qu’un long discours, de petits comptes rendus de la multitude des disciplines que peut comporter la course à pied.

Trail du Roc des Mates

Fanny de Trail&Co

imageQuand on se sent barbouillée dès le réveil on sait que la journée va être longue… Je me rends quand même au Trail du Roc des Mates (12,5km/360mD+) avec mon cher et tendre : 430 participants dont 130 féminines qui pour la plupart visent comme moi le Challenge du Pic St Loup… en gros la compet’ va être rude !! Je prends le départ et dès les premiers 500m je suis dans le rouge, même pas à cause de mon rythme car j’avance comme un escargot ! Les jambes lourdes, le souffle court et très rythmé, je ne sais pas vraiment pourquoi mais ça ne va pas aujourd’hui ! Alors je laisse doubler… Et c’est comme ça jusqu’à la fin ! 12km dans la souffrance… Ce qui en ressort c’est qu’après une blessure c’est quand même bien long de revenir a son niveau d’avant… Il va falloir que je force sur les séances en côtes ! 🙂

 

Humarathon

Jahom

jahom_humarathonL’organisation de l’Humarathon nous avait invités à prendre à part à l’une des épreuves de son événement qui rencontre chaque année un franc succès ! J’ai participé avec Richard au trail urbain que je termine à la 5ème place puis assisté de très près à l’arrivée du semi-marathon, une course de niveau international.

Richard

Grâce à la Runnosphère, Philippe – Albinet – et moi avons participé en VIP aux prémices de l’Humarathon : petit-déjeuner avec les responsables du plateau Elites (Paul et Benoit), puis j’ai couru le trail urbain (10, 5 km) en 48 minutes dans les rues de VItry sur Seine et Ivry sur Seine. Ce fut une belle façon de faire un 10 km. La seule « surprise » fut la longue côte, près d’un kilomètre, qui m’a rappelé le Paris-Versailles.
Une fois changé, nous sommes retournés dans l’aire d’arrivée pour assister à l’arrivée des champions sur le semi : les frères Ogari – à peine 22 ans – ont gagné en 1 h 01, voir la vidéo : http://vimeo.com/91857022 .
Ce fut une bien belle matinée et je remercie encore Paul et Benoit qui nous ont promis une surprise pour l’année prochaine.

Championnat de France de 10km à Valenciennes

Sydoky

J’ai toujours à cœur de vouloir valider officiellement mon record de 47’30 sur 10 km. J’avais lu que le parcours des Foulées Valenciennes était roulant, et bien pour moi non, trop de longs faux plat pour mes gambettes 😉 Je n’ai donc pas réussi et j’ai réalisé mon plus mauvais résultat de championnats mais je suis tout de même requalifiée pour le prochain 🙂 Un chrono de 49’39 officiel qui me satisfait quand même vu ma préparation chaotique à cause de petits bobos aux pieds. Sinon le parcours est sympa et nous fait découvrir certains monuments de la ville. Ce fut un beau week-end dans le Nord 🙂

Mon récit à venir plus tard sur mon blog  http://sydoky.over-blog.com

Triathlon de Cannes

Greg Runner

photo 9Invité à rejoindre la Team Polar pour tester la montre V800 de la marque en conditions réelles, je me suis aligné dimanche matin sur la ligne de départ du triathlon de Cannes. Et dans des conditions exceptionnelles, j’ai pu découvrir ces discipline. Aussi, bien qu’il ne s’agissait pas de faire une promenade, mon objectif était de prendre du plaisir sur l’ensemble du parcours. Au coup de pistolet, je pars à l’arrière du peloton, étant loin d’être un bon nageur. Ce qui se confirme à la sortie de l’eau, quand je vois qu’une grande partie des sacs de transition ont disparu. J’enchaîne sur les 50km de vélo avec un « Look », ou tout simplement une F1 du cyclisme. Si je galère quelque peu en côté, sur le plat et les descentes, mon vélo se transforme en fusée. La seconde transition est difficile (@Nico2gan avait bien raison) et les jambes sont dures comme du bois. Néanmoins, en retrouvant ma discipline, j’ai pu remonter de nombreux concurrents, pour terminer dans la première moitié du classement en moins de 3 heures. Je savais qu’un triathlon était difficile. Mais c’était bien plus dur que ça!
Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre