Actualité de la runnosphère, Course
Foulées Gonessienne, Odysséa, Run in Lyon, Semi de Tournefeuille, Forestière de Charlannes, Sentiers de Bacchus, Triathlon des poilus
 
Pas de commentaire

Au jeu des 7 familles de la course à pieds, nos coureurs de la semaines ont tous abattu leurs cartes, se rangeant dans le rang de leur famille, alors qui a gagné? la famille 10km? la famille semi? la famille triathlon? la famille trail? A vous de voir!

Foulées Gonessienne

Sydoky

Gonesse parcours (Small)Un 10 km test en préparation du semi-marathon des Championnats de France et sans bain de foule 🙂 Un parcours roulant malgré les longs faux plats montants descendants que l’on enchaîne sur de longues lignes droites, 3 virages en épingle à cheveux et du vent dans un des faux plats sur la route entre les champs, sur une boucle de 5 km. Première participation à cette course bien organisée, généreuse pour les récompenses et un buffet pour la clôture.
J’avais de bonnes sensations dans les jambes et surtout dans mes pieds ce qui m’a permis d’atteindre mon objectif de moins de 50′. Deux derniers kilomètres à fond et petit sprint sur la ligne d’arrivée, avec un chrono de 48’38 🙂 Et un footing supplémentaire pour compléter la sortie longue prévue ce dimanche là.
Un CR à suivre sur mon blog http://sydoky.over-blog.com.

Odysséa

Kejaj
Courir un 10km c’est bien mais quand c’est pour une bonne cause, c’est encore mieux,  ce qui fût le cas dimanche en participant aux 10km de l’Odyssea à Paris dont les fonds récoltés sont reversés à lutte contre le cancer du sein. Par le biais du challenge entreprise, je me suis aligné sur mon 4ème 10km de l’année avec l’intention de confirmer mes derniers chronos proche des 42′. Malgré le nombre important de coureurs ( plus de 12 000) j’arrive à prendre un départ correct ce qui me permet de me caler sur un rythme de 4’05-4’10 au kilomètre facilité par un parcours roulant sans grande difficulté si ce n’est les quelques virages nécessitant une bonne relance et le faux plat du 6ème km.
Pour la 3ème fois consécutive, j’améliore mon chrono sur la distance avec un chrono de 41’10 et une 227ème au classement au temps réel sur 12733 arrivants.
Pour profiter au mieux de l’ambiance, ce qui n’est pas facile sur un 10km, je fini la matinée avec le 5km marche en compagnie de ma femme

Run in Lyon

Grego

Le semi-marathon de Lyon est une épreuve que j’affectionne particulièrement car elle se déroule dans ma vile natale. Cette année elle était organisée une semaine avant le marathon de Chicago que je vais courir dimanche prochain. Bien sûr la question se posait de savoir à quel rythme courir ce type d’épreuve à seulement une semaine de l’objectif principal de l’automne. Finalement ma montre Polar tombant en rade, je décidai de courir aux sensations. Elles furent bonnes et je termine ce semi avec mon meilleur chrono sur cette distance soit 1h34min 34s. C’est de bon augure pour dimanche prochain, maintenant place à la récupération.

Semi de Tournefeuille

Deniv’plus

Ce semi marathon de Tournefeuille était pour moi l’idéal en vue de ma préparation pour le marathon de Toulouse à la fin du moi.  La plan d’entrainement était clair: 10kms allure marathon puis 4’40 si le coeur m’en disait, oui mai voilà comme il y a 15j les jambes étaient là, pas forcément énormément de fatigue malgré une semaine chargé en déplacements pro. Me voilà parti sur une base de 13 km/h autour de ce parcours superbement tracé à la ramé et me voilà finissant en 1h37 à ma grande surprise, validant ainsi la forme du moment… c’est bon pour le marathon, will see

La forestière de Charlannes

Baskets aux pieds

2014-10-05 11.05.54Trail boueux, trail heureux … tel pourrait être le résumé de cette forestière de Charlannes qui avait lieu pour la première fois en ce dimanche 5 octobre à La Bourboule. La météo pluvieuse n,’a pas eu raison de moi et c’est sans trop de stress que je prends le départ de cette course nature de 15 km et 500 D+. Les premiers km sont là pour faire souffrir les cuisses puisque le dénivelé est centralisé sur les 5 premiers. Après c’est une succession de faux plats montants et de mini descentes qui permettent de bien dérouler et profiter non pas du paysage mais de la boue qui se colle aux baskets !!!! La dernière descente digne d’une piste noire est malgré la difficulté un pur moment de bonheur pour moi. A l’arrivée, la pluie n’a pas cessé mais je suis heureuse et satisfaite de ma course et c’est de l’intérieur que le soleil rayonne 🙂 .

Les sentiers de Bacchus

The Pink Runner

125Avant dernière course du Challenge « Centre Nature 2014 » pour moi, la plus importante car si j’assurerai les points c’était gagné, la course dans 1 mois comptant juste pour le plaisir de les faire toutes.

Parcours très sympa avec une organisation au top sous des températures enfin plus adaptées à la pratique de notre sport. 3 courses au programme (10-15 et 25kms,cette dernière étant appelée à disparaître en 2015 faute de combattants!)
J’opte pour le 15 avec l’objectif de gagner ma catégorie car mon principal adversaire a arrêté le Challenge. Un chrono à 14km/h serait idéal en vue du Marathon à Amsterdam dans 15 jours.
Je me suis bien régalé en tout cas avec un chrono de 1h02’45 pour 14,6kms soit pile poil ce que je voulais faire!
Je finis 2éme V2 et je gagne le Challenge 2014 dans ma catégorie (remise des prix le 14 Novembre), j’aurai pu gagner si le réglement était celui de la FFA (changement de catégorie le 1er Novembre) au lieu de celui de la FSGT (changement de catégorie le 1er Octobre).

RDV aux 20kms de PARIS dimanche prochain en mode sortie longue avant le Marathon dans 15 jours.

Triathlon des poilus

Nico2Gan

Ce dimanche devait s’annoncer beau, ensoleillé au vu des derniers jours. Raté. Le triathlon des poilus premier du nom sera pluvieux et froid. Le site est idéal pour cette course, de la place pour se garer, accès facile, bref no stress. Il fait 10° dehors, heureusement il fait un peu plus chaud dans l’eau, cependant on grelotte un peu. Tout le monde sautille et s’échauffe, le départ est enfin donné laissant partir les presque 300 participants. Le départ est une grande lessiveuse, c’est dur de se frayer un chemin, on reçoit des coup et on en donne, de façon involontaire. Je prends le rythme rapidement, je me sens bien. La première transition me fera perdre un peu de temps. Vu la meteo je suis obligé de mettre un léger coupe vent et des manchettes,  et je ne vais pas le regretter. Le parcours velo est assez exigeant, mine de rien ça monte sec, c’est pas la montagne mais il y a du dénivelé. J’ai du mal à m’élancer dans les premiers hectomètres. Je ne sais pas trop mais j’ai l’impression de faire n’importe quoi, je zigzague, roule sur le bas côté, bref la loose. j’arrive enfin à prendre le rythme. Je négocie les montées à la vitesse que je peux, n’est pas Froome qui veut. Je suis plus facile dans les descente, étonnamment je double des coureurs un peu mieux équipé que moi niveau velo. Le paysage est chargé d’histoire, nous passons par le chemin des dames et caverne du dragon, lieux qui ont marqué la première guerre mondiale. La seconde transition se fait plus rapidement. Le parcours de course débute sur le plat, enfin ça c’était au début. Par la suite vont se succéder côtes, faux plats plus ou moins importants. Ce n’est pas si facile et ma jambe commence à tirer, je dois faire une courte pause pour m’etirer. Le final arrive, je passe enfin la ligne en 3h02. Pas mécontent, mon objectif était de faire 3h et d’avoir une place vers les 150, je suis 166eme. Cette course était très bien organisée, et le parcours remarquable. Malgré la pluie et le froid c’était un beau dimanche.

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre