Actualité de la runnosphère, Course
Maxicross et Foulées de Vincennes
 
1 commentaire

Maxicross

Mangeur de Cailloux

mangeur de caillouxAprès un passage express sur la piste pour un 10km en relais le jeudi, j’étais ce dimanche à Bouffémont pour une visite express de la forêt de Montmorency à l’occasion du Maxicross dans sa version courte.
Placé littéralement sur la ligne de départ aux côtés de Philippe et Cyril, j’ai découvert un parcours très sympa, assez gras et qui ne laisse quasiment aucun moment de répit. Avec 700m de dénivelé en 15 km, la région parisienne offre de bien jolis terrain de jeux au traileurs.
J’avais prévu de caler mon effort un peu comme un semi, mais j’ai vite compris que mes cuisses avaient gardé quelques souvenirs des 800 de la semaine. Du coup j’ai perdu pas mal de places dans les montées, sans forcément pouvoir les reprendre dans les descentes. Mais cela ne m’a pas empêché de prendre du plaisir, sur des sentiers parfois assez techniques et pentus, et souvent bien gras…
Je reviendrai surement. Avec de meilleures jambes pour profiter encore plus du parcours, voire faire le tour complet de 30km et surtout profiter de hot-dog du ravito final 😉

 

Jahom

En retournant à Bouffémont un an après ma première participation au maxicross version 15 kilomètres, je savais à quoi m’attendre. J’ai pris le départ de la course sans objectif particulier si ce n’est celui de me faire plaisir. La forme du moment aidant, sur un parcours rendu exigeant par ses 540 mètres de dénivelé positif et ses passages boueux usants, j’ai fait bonne figure et mis 2 bonnes minutes de moins que l’an passé. Je termine tout près du top 30 dans une belle euphorie et pas trop usé. Un vin chaud en guise de boisson de récupération dans une main, un hot dog dans l’autre, je le clame haut et fort, Aurélien Collet et son équipe savent recevoir !
Compte rendu complet ici : http://wp.me/pvT04-1ah

 

Les foulées de Vincennes

Londs Runner

londs runnerCe 10km a été programmé suite à mon désistement de dernière minute aux championnats départementaux de Cross. Il doit conclure une phase dédiée au travail de vitesse avant d’entamer la préparation au marathon de Londres. En ce dimanche matin les foulées de Vincennes sont « the place to be », entre la course élite de 9h15 et la course populaire de 11h, beaucoup de têtes connues sont engagées sur ce parcours réputé roulant de 10km. J’aborde cette course sans pression, depuis 3 semaines j’essaye avec l’aide de Guillaume (le kiné) de me débarrasser d’une tendinite rotulienne. Physiquement, je ne suis donc pas dans les meilleures dispositions. L’objectif est simple : donner le maximum…. Compte rendu complet ici : http://londs-runner.com/2015/02/un-record-inattendu-aux-foulees-de-vincennes/

 

AL, la moitié de Babaorun

ALLes Foulées de Vincennes, premier dossard de l’année, ne me disaient rien qui vaille. Je manquais de motivation, je le sentais moyen, est-ce que mes bobos allaient se rappeler à mon bon souvenir ? Mais mon coach chéri JC m’a rejointe au 2e kilomètre, et contre toute attente, j’ai réussi à tenir une allure inédite pour moi. Je courais sur mon terrain de jeu habituel, les routes qui sillonnent le bois de Vincennes, un parcours assez roulant, avec des conditions somme toute favorables (moins froid, sans vent). Toute rouge et bien soutenue dans mon effort, j’ai claqué un 51’22, un temps carrément chouette pour moi, puisque j’améliore mon dernier chrono sur 10 km de 3min50 ! Comme quoi, JC a raison de me pousser à courir quatre fois par semaine, l’entraînement du marathon semble payer. Rendez-vous le 22/2 à Salsomaggiore, en Italie.

Commentaires (1)
Trackbacks (0)
Lolotrail
mercredi 11 février 2015, à 07:05
Bravo à nos performers du week-end !
Laissez un commentaire

Soumettre

Aucun trackback pour le moment