Actualité de la runnosphère, Course
Ultra trans Aubrac et Trail des Lacs
 
Pas de commentaire

Ultra trans Aubrac

Grego on the run

J’avais gardé un excellent souvenir d’une Grande Randonnée faites autour du plateau d’Aubrac il y a plus de 10 ans. En prévision de la X-Alpine Verbier Saint Bernard de cet été j’avais besoin de faire une « longue sortie », histoire de me confronter à l’Ultra et de tester le matériel. Ainsi lorsque j’ai consulté le calendrier des Trail en janvier dernier j’ai pris la décision de m’inscrire à cet Ultra Trans Aubrac de 105 kms et 3600 de D+. Nous sommes 217 coureurs samedi à prendre le départ à 6 heures du matin près du château de Bertholène. La première partie du parcours est plutôt roulante et la température clémente. Mais les choses se gâtent vers midi : le tonnerre gronde, l’orage éclate, pluies torrentielles et grêles transformant les sentiers en marais de boues. Arrivé au ravito de Laguiole (km 54), je suis à deux doigts de jeter l’éponge (trempée comme il se doit). Heureusement un sac de change nous y attends. Et après ces 30 minutes d’arrêt (et de réflexion : je continue ou pas) je repars pour cette fois atteindre les plateaux de l’Aubrac et retrouver les magnifiques paysages que j’avais gardé en mémoire. La fin devient très compliquée, le dénivelé – surtout négatif – me fait très mal aux quadriceps, j’ai l’impression de faire du treck dans des sous-bois. La descente vers Saint Geniez d’Olt comprend également des montées extrêmement sévères. Les 10 derniers kms se feront à la frontale et je prends peur de m’être perdu à quelques kms de l’arrivée dans un sous-bois très obscur. Finalement en milieu de soirée j’en termine à la 48 ième position au scratch en 15h 37min de course aux côtés de 168 finishers (taux d’abandon de 23%) dont l’arrivée s’étalera jusqu’à 4 heures du matin.

 

Trail des Lacs

Lolo Trail

unnamedEntre deux longs trails, je souhaitais remettre un peu de vitesse sur une distance plus courte, j’ai donc pris le départ du 18km du Trail des Lacs (Clairvaux-les-lacs). Me voilà alors lancé dès le coup de feu derrière les furies élancées à 18 km/h. Rapidement, je me rends compte que c’est bien trop pour moi alors je me calme un peu jusqu’à ce que je découvre dans la première côte que je suis encore à 15 km/h ! Bon, cette fois, je me calme vraiment et de toutes façons, pas vraiment le choix parce qu’entre le 4° et le 6° km, je suis déjà cuit, on ne fait que me doubler (bien que ce soit trompeur car les coureurs du 35km sont partis avec nous). Petit ravito et je repars sur un rythme plus à mon niveau et commence à reprendre un peu d’air. Une portion suffisamment plate sur un chemin blanc me permet de bien relancer et de reprendre du poil de la bête même si les 520m de dénivelé se sont bien faits sentir ; pas de faux plats, que des grosses côtes! La fin est plutôt en descente et nous retrouvons les concurrents du 10km. J’en profite pour accélérer jusqu’à la ligne d’arrivée. Les 18km se sont donc faits en 1h38 et j’accroche une 29° place sur 247 arrivants, de quoi être assez fier donc! Opération vitesse réussie malgré tout bien que je vois bien que j’ai encore du boulot ! Retour au long le mois prochain en Haute-Provence. Compte-rendu complet à venir sur www.lolotrail.fr

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre