Portrait
Greg ou la belle histoire d’un runner passionné
 
4 commentaires

2015-Ecotrail_80km-PhilippeVoici venu le temps du portrait de Greg-Runner, un des fondateurs de la Runnosphere. Lourde tâche pour moi que d’écrire le portrait du premier blog que j’ai suivi et qui m’a donné le goût d’ouvrir le mien. Lourde tâche ? Pas tant que ça car Greg est un vrai passionné. Je n’ai pas eu besoin de le pousser pour récupérer toutes les informations nécessaires à ce portrait j’ai même du couper en un peu au montage !

Rencontre avec la course à pied

Sportif étant jeune (principalement du football mais aussi un peu d’athlétisme déjà), la rencontre de Greg avec la course à pied se fait réellement en décembre 2008 sous forme de déclic lorsque son entreprise « a organisé un séminaire aux Seychelles. Quand j’ai vu les photos de moi en maillot de bain à notre retour, j’ai demandé si c’était vraiment moi sur la photo : j’avais 12kg de plus qu’aujourd’hui (je pesais 80kg pour 1m70). Je me suis pris une grosse claque. J’ai alors fait un régime, puis au 1er janvier, je me suis remis à courir et je me suis inscrit au semi-marathon de Paris ». C’est parti pour la grande aventure de la course à pied. Une aventure dont Greg n’est pas prêt de voir la ligne d’arrivée, années après années, objectif après objectif, Greg repousse ses limites avec pour principal but le dépassement de soi.

Organisation et course à pied font bon ménage

Repousser ses limites pour Greg ça veut dire se donner des objectifs ambitieux mais raisonnés, en se donnant les moyens d’y arriver. Préparant lui-même ses plans d’entrainement, il réussit à passer à travers les blessures (en s’écoutant beaucoup et en adaptant l’entrainement au besoin) tout en ratant rarement le coche. Ça lui arrive, comme tout le monde, on peut prendre l’exemple de l’EcoTrail de Paris 2014 sur lequel il a dû abandonner victime d’un jour sans au plus mauvais moment. C’est sans surprise qu’on l’a retrouvé tout sourire au premier étage de la Tour Eiffel en 2015 à l’arrivée de cette même course.

Ses prochains objectifs ? Après les 100km de Millau 2014, sur route, un 100 km est à nouveau au programme en 2015, en trail cette fois avec la CCC. Une progression dans les distances qui pourrait l’emmener sur l’UTMB en 2016 s’il se sent prêt. Il n’oublie pas la route non plus et espère bien passer sous les 3h au marathon, à l’horizon 2017 si on suit sa logique de programmation de ses objectifs. Un avenir tout tracé pour lequel je lui fait toute confiance!

2012-Trail-des-Fiz-Bastien

Un compétiteur dans l’âme

Greg est un compétiteur, c’est un fait. Comme je partage totalement et que je ne voudrais pas paraphraser ses dires, les voici : « J’ai du mal à comprendre qu’on s’aligne sur une course pour faire une sortie longue. Quand je mets un dossard, je ne peux que pousser la machine. Aujourd’hui, j’arrive tout de même à gérer les priorités et à lever le pied de temps en temps, pour en garder sur les objectifs principaux et intermédiaires de la saison. Peut-être que je vieillis et que je deviens raisonnable… 😀 « . Vivement que je vieillisse alors car moi je n’y arrive pas pour le moment ! On comprend mieux pourquoi ses résultats suivent une progression régulière depuis ses débuts. Entrainement réfléchi, progressivité des objectifs, compétiteur acharné… Bref un vrai passionné !

2013-10km_de_l_equipe-Salvio

Un passionné les pieds sur terre

Sa passion pour la course à pied est unique car pour lui avoir plusieurs passion est chronophage et ne permet pas de s’investir totalement dans celles-ci. Mais en fait si, il a une autre passion. Une passion bien supérieure à la course à pied et qui dicte même sa pratique de la course : sa femme et ses enfants. « J’ai bien compartimenté les choses. Je cours tôt le matin avant que toute la famille se réveille pour qu’à mon retour, nous puissions tous prendre le petit déjeuner en famille.

Une passion que sa femme lui rend bien car elle est sans aucun doute sa supportrice numéro un ! « Bloguer, s’entraîner et courir prend beaucoup de temps sur la vie familiale. Sans son soutien, je n’aurai pu faire tout ce que j’ai déjà fait. Elle est de mon conseil et m’aide pendant la prépa et n’hésite pas à venir sur les courses. Avec l’arrivée des enfants, c’est un peu plus compliqué de la voir sur les courses, mais j’espère que dans quelques années, j’aurai 3 supporters n°1 sur le bord des routes pour m’encourager. »

Une passion pour la course qui reste d’ailleurs discrète : « Au boulot, je n’en avais pas particulièrement parlé jusqu’à ce qu’un client me reconnaisse et m’en parle devant mes supérieurs. Finalement, c’est plutôt bien accepté mais je n’en parle pas trop. Seuls les colis de produits tests livrés au boulot sont l’occasion pour mes collègues de me charrier un peu, mais maintenant, c’est devenu habituel et çà passe inaperçu. »

2011-MDP-Supportricen¯1-Lucie-ma-femme

Greg-Runner : Le Blog

Le blog justement, autre activité qui rythme sa vie depuis la préparation de son premier marathon. « Je voulais laisser une trace pour ceux qui voulaient après moi préparer leur premier marathon mais aussi communiquer pour récolter de l’argent pour l’ARC (Association pour la Recherche pour le Cancer), ma mère étant décédée à cause de cette maladie. Aujourd’hui, le blog est une passion de partage et d’échanges. J’ai pu faire de nombreuses rencontres grâce à cette activité qui ont été très enrichissantes. J’ai fais des voyages de presse de rêve, j’ai pu tester des produits que je n’aurai jamais pu acheter, rencontre des athlètes de haut niveau. Tout le monde dit que j’ai de la chance, mais c’est aussi parce que je m’investie à fond dessus. Ce n’est pas le fruit du hasard. » Jongler entre vie de famille, course, et blog sans rien négliger est un art délicat, vous conclurez je pense comme moi en lui attribuant un sans faute de ce côté là aussi ! 😉

Et quand on lui pose la question à savoir si le blog à changé sa manière de voir la course à pied, sa réponse est oui, ou plutôt elle l’a enrichie. « Mon blog a effectivement donné une autre dimension à ma pratique. Cela permet d’avoir accès au backstage, de rencontrer des personnes qu’on n’imagine même pas approcher un jour, d’échanger avec des professionnels, de confronter des avis. Cela prend énormément de temps mais que c’est enrichissant ! « 

2014-Podium-Ekiden-de-paris

Et la Runnosphere dans tout ca ?

Faire le portrait de Greg sans parler de la Runnosphere aurait été une faute impardonnable puisqu’il en est un des membres fondateur. « La Runnosphère est avant tout une histoire entre potes. Aujourd’hui, le noyau du début a éclaté (il y a 4 ans déjà) mais de nouveaux blogueurs sont venus enrichir l’association. La Runnosphère, c’est un communauté vivante de passionnés de course à pied et de trail, quel que soit son niveau, et qui a envie de partager sa passion. Ca donne un côté collectif à ce sport individuel. Et je dis souvent que ça sert de soupape à notre entourage : on parle de course à pied entre passionnés, et ça évite que ce soit un sujet omniprésent au niveau de notre entourage. »

2014-100km_de_Millau-Julien

Quelques anecdotes en bonus!

Vous pourrez croiser Greg à l’entrainement du côté du Bois de Boulogne, du parc de Saint-Cloud ou encore du Mont Valérien. Il s’entraine seul ou avec ses sparring partner attitrés, j’ai nommé Philippe et Salvio pour la route et Julien pour le trail (tous membres de la Runnosphere bien évidemment!). Quand on parle de se tirer la bourre ce n’est pas que dans les mots. D’un niveau équivalent, c’est bien souvent leur niveau de forme qui permet à l’un ou à l’autre de lancer les hostilités, faisant oublier les allures planifiées avant la course. Du plaisir à l’état pur, comme à l’EcoTrail cette année ou Greg et Philippe ont pu avoir le plaisir de terminer la course main dans la main, Julien arrivant pas loin derrière pour transformer ce plaisir individuel en joie collective!

2014-Trail_de_yonne-Philippe

Ses meilleurs souvenir de course ?

« L’émotion de ma première course, de mon 1er marathon, de mon premier trail, de finir le 10km de l’Equipe avec mon ami Salvio, de finir une Saintélyon enneigée, de courir un 100km avec mon pote Julien en guise d’accompagnateur vélo, de courir tout un trail des Fiz avec Bastien, de finir l’Ecotrail avec Philippe, de faire un Ekiden avec les potes, d’avoir Philippe et Bastien sur le parcours du 80km de Yonne, à chaque ravito, puis être attendu à l’arrivée par Maya et Stéphanie lors du week-end Runnosphère, d’avoir couru un marathon en duo avec mon beau-père, de voir ma femme sur le parcours et aujourd’hui avec nos deux enfants, de recevoir des textos de ma famille; sans parler de merveilleuses rencontres faites sur la ligne de départ ou d’arrivée. C’est ce qui fait que j’adore pratiquer aussi ce sport. »

2014-Saintelyon

Il a aussi quelques mauvais souvenirs en course, mais je préfère terminer sur une bonne note. J’ai pris personnellement un grand plaisir à rédiger ce portrait, à mieux connaître Greg. J’espère que vous avez prit autant de plaisir à le lire.

Merci Greg et bon courage pour tes objectifs !

 Portrait réalisé par Niko du blog Running Addict

Commentaires (4)
Trackbacks (1)
vinvin20
mercredi 13 mai 2015, à 21:33
Joli portrait!
BabaAL
jeudi 14 mai 2015, à 09:09
Sympa ! Ça le résumé bien !
fredrun
mardi 26 mai 2015, à 14:04
C'est un petit nouveau ce Greg ? ;-) Sympa en tous cas ce portrait.
Aurore
Aurore
mercredi 27 mai 2015, à 22:59
Super le portrait du pionnier de la runnosphère ;)
Laissez un commentaire

Soumettre