Actualité de la runnosphère, Course
Les courses du week-end
 
Pas de commentaire

Le leitmotiv était de prendre 3 fois plus de plaisir à 2 et du plaisir, ceux-là semblent en avoir pris!

Triathlon de Paris

Le retour d’un grand évènement de sport dans la capitale :

Je cours Paris

Tri Paris SalvioCe triathlon de Paris, dans ce nouveau format a tout pour devenir un événement incontournable en 2016 !

 

Jahom

Si t’as pas fait un triathlon avant 40 ans t’as raté ta vie !

Tri Paris Jahom

Le fait est que je vais sur mes 41 ans mais on dira que ça compte quand même ! Après deux années de disette dûes à l’interdiction d’organiser la natation dans la Seine, le triathlon de Paris a fait son grand retour en délocalisant sa première partie à Choisy-le-Roi en proche banlieue. Sous l’influence de mon ami Salvio j’ai accepté tardivement d’y participer et je ne le regrette pas un seul instant. Nous avons ainsi nagé de concert les 1500m, puis pédalé à corps perdu pendant 40km avant de poser notre vélo au pied de la tour Eiffel pour aller courir 10km. Notre arrivée mémorable au stade Emile Anthoine restera pour moi un grand moment de sport. Un baptême parfait sur ce format de triathlon dit « M ». Mon récit complet : http://wp.me/pvT04-1h8

Pierra Manta d’été

La mythique course de ski alpinisme a pris ses quartiers d’été pour sa 1ère édition :

Running solidaire

Pierra Manta EteLa « Pierre » est un rêve pour beaucoup l’hiver, dont moi… alors avoir la chance de participer à la première édition de cette course l’été, c’est simplement magique. Une course hors norme, hors de toute proportion, tant par sa difficulté que par sa beauté. On y voit vraiment la montagne de près dans toute sa splendeur. On en ressort humble. 68km et 7000m de dénivelé à avaler en trois étapes, aussi différente les unes que les autres.
68km de plaisir, à faire en binôme, avec des parties où le baudrier est obligatoire. Une course où la récupération est la clef. La préparation aussi… et où le pépin du premier jour devient le soucis du deuxième, et le gros problème du troisième. Une course de gestion.
Romain, mon binome aura souffert les trois jours à cause d’un pied décapé à vif par sa chaussure, ce bref compte-rendu est pour lui dire bravo et merci, il a fait preuve d’une abnégation incroyable et d’une résistance à la douleur hors de toute proportion.
Du Mirentin à la Grande Journée, du Grand Mont à la Roche Parstire, je me souviendrai toute ma vie de ces instants magiques en montagne.

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre