Portrait
Greg, Gone with the trail, autant en emporte le trail !
 
Pas de commentaire

TransjuTrail_RavitoMorez_Gregory_014_v1Un vent de découverte souffle à nouveau. Et nous vous proposons un nouveau portrait, celui de Greg Chamberland. Et plutôt que de nous livrer à un classique questionnaire, projetons-nous quelques années dans le futur et voyons ce qu’il est devenu.

La nuit s’est déjà installée depuis de nombreuses heures sur la superbe île de la Réunion, et sur l’immense prairie où se trouve le départ de la Diagonale des Fous, de nombreux traileurs et traileuses attendent le départ.
Il y règne une ambiance de fête, il a le sourire, car il a fait le déplacement en famille afin de profiter avec eux du séjour sur cette magnifique île, bien distante de leur terre jurassienne. Leur grand projet a enfin vu le jour. Il participera à cette course qui lui tient tant à coeur et il partagera d’agréables instants de tourisme avec sa famille.

Des cavaliers sur leur monture, postés après l’arche du départ, arborent fièrement un flambeau illuminant le chemin pour les coureurs. Une vraie ambiance de fête.

Embrassant la scène du regard, il ne peut s’empêcher de penser à toutes ces années d’effort et surtout à ses débuts en septembre 2010, époque à laquelle il arrivait péniblement à effectuer 2 boucles de 5 km dans un parc. Ce qui ne l’empêcha pas de prendre part à la Saintexpress (44 km) en décembre de la même année et de le terminer victime de crampes et après plusieurs glissades sur des plaques de verglas.

Capture10Fort heureusement, il ne s’arrêta pas là, et s’arrangeant afin d’effectuer ses entraînements le matin tôt alors que la petite famille était endormie (ou entre midi et 14h), à chaque fois toujours le même plaisir que de préparer le petit déjeuner pour la petite famille. Il poursuivi ainsi sa progression en pratiquant différents sports.
Du foot, qu’il arrêta en 2013 afin de préserver ses chevilles, du vélo notamment en remplacement des sorties CAP de plus de 3h, car moins traumatisant et plus ludique. Et aussi du ski en hiver.
Arrivant ainsi à caser 4 sorties par semaine, on peut dire que le sport fait partie intégrante de sa vie.
Et après plusieurs années de pratique, il put ainsi connaître d’agréables sensations notamment à l’occasion du Trail des Templiers (75 km, 3 000m D+) et de l’ OCC (53km, 3 330m D+) où il avait terminé sa course avec sa fille, partageant ainsi d’agréables instants pleins d’émotions.

Sa famille est un éternel soutien, cela leur à certes pris 2 ans avec sa femme afin de trouver un réel équilibre afin que sa passion n’impacte pas sa vie familiale et qu’il puisse également profiter de moments de partage avec ses enfants, ce qui est très important pour lui. Mais il s’est également arrangé avec elle afin qu’elle ait également des moments pour elle. Et ainsi, une fois par semaine, elle pratique du tennis en club. Chacun son sport !
Et les enfants ne sont pas en reste car leur parents apprécient de leur montrer ainsi différentes disciplines sportives afin qu’ils puissent choisir plus tard celle qui leur convient le mieux. En attendant, c’est avec bonheur que la petite famille (2 enfants et un troisième qui va bientôt poindre le bout de son petit nez) partage ainsi d’agréables moments de sport et de détente.

Les accompagnateurs des traileurs venus en nombre applaudissent les coureurs qui s’apprêtent à partir, il tourne alors la tête vers sa famille, ses enfants, les yeux brillants de fierté et de malice, encouragent leur papa.
Il ne peut alors s’empêcher de penser aux 2 associations dont il fait partie, le Team Trail Jura (TTJ) dont le but est de partager d’agréables moments et de véhiculer les couleurs jurassiennes et les Foulées de Beauregard dont le but est de mettre la passion de la course à pied au service du handicap ou de la maladie touchant les enfants. Et en 2016, il participera à l’organisation de la course de l’association dont les fonds seront intégralement reversés aux enfants porteurs de handicap.

Et bien sûr, comme souvent, il pense également à tout ses proches restés dans le Jura  car il sait qu’ils sont tous derrière leur écran d’ordinateur sur la page de suivi-live de la course.

Sa vision se trouble, il entend une voix au loin mais n’y prête guère attention, il veut continuer à savourer ce spectacle. Tout autour d’eux, malgré la nuit, il voit et imagine de grandes étendues de nature qui s’étend à perte de vue.
Il adore la nature et c’est pour cela qu’il pratique essentiellement du trail. Il espère profiter de superbes paysages et croiser quelques animaux comme la fois où 8 chamois avaient traversé non loin de lui alors qu’il courait dans le Doubs.

IMG_3192La voix se fait bien plus insistante, les paysages s’estompent et…
…ouvrant les yeux, il voit penché au-dessus de lui, un sympathique bénévole, venu le réveiller. Il s’était endormi sur un point de ravitaillement sur un ultra afin de récupérer un peu.
Et le bénévole de lui expliquer qu’il doit bientôt partir car la barrière horaire est proche. Comme sur le Trail des Reculées, trail auquel il participe chaque année, sa famille l’attend sur la ligne d’arrivée et une fois prêt, c’est avec le sourire qu’il repart. Il ne pense désormais qu’à sa femme et à ses enfants qui l’attendent et cela le motive comme jamais…

Greg, Le Gone, le gamin lyonnais, a désormais bien grandi et s’élance comme toujours avec entrain sur les sentiers. Espérons que son doux rêve de trail sur l’île de la Réunion se réalise rapidement mais en attendant c’est avec plaisir que nous le suivrons sur ses différentes courses.

 Portrait réalisé par Maya du blog Maya, le blog

Commentaires (0)
Trackbacks (1)
Aucun commentaire pour le moment
Laissez un commentaire

Soumettre