Actualité de la runnosphère, Course
Triathlon d’Ardes
 
Pas de commentaire

Triathlon d’Ardes

Nicolas

La saison 2014 se terminait avec le triathlon des Poilus, celle de 2015 … commence avec le triathlon d’Ardres, ma première course de l’année (purée enfin !) mais par définition le dernier triathlon de la saison. Je jette mon dévolu sur cette course, c’est un mix entre le sprint et le format M, 1200m de natation dans le lac, 30 km de vélo et 5 km de course. En arrivant on sent que c’est du lourd, ambiance, podium, stands, énorme parc de transition pour mettre tous les triathlètes,, duathlètes et les relais, ça fait beaucoup de monde, et il y a du gros niveau . Le temps est magnifique, il doit faire 20° au soleil, mais l’eau n’est qu’à 13°. Franchement c’est un peu frais. Le départ est donné et comme d’habitude c’est la foire d’empoigne, on se monte dessus, ça pousse, il faut un peu de temps pour se mettre dans la course. Je gère pas si mal ma natation, bon ça pourrait être mieux, je sors en 24′. Ma première transition est limite catastrophique, je me suis mal organisé et je vais devoir faire des choix niveau matos pour gagner du temps, prendre de vraie chaussures de vélo pour le triathlon. La partie vélo est magnifique dans la campagne. Les premiers kilomètres sont une succession de plat et de faux plat, on arrive à une longue rampe de lancement, la première, ça monte bien, je rattrape un peu de concurrents. J’adore les descentes, je file à presque 60km/h, faut pas avoir les bras qui tremblent. On arrive ensuite à la grosse bosse, là ça monte vraiment, c’est dur, mais ça passe. Bon c’est vraiment pas mon fort, depuis le temps que je le dis, il va falloir vraiment que je mette à rouler. Encore une grosse descente et on arrive à la fin. Je mets environ 1h06 pour boucler les 30km. La transition est bien meilleure. Les jambes sont raides mais je ne sais pas pourquoi je suis dans un bon rythme pas loin des 4’30 » au km. Je reprends quelques places. Lors du 2nd tour un concurrent me rattrape , je le laisse passer dans le dernier virage, une longue ligne droite et c’est l’arrivée. Ça va sprinter, je reste juste à côté, je n’ai pas ‘intention de perdre une place. Un coup d’accélérateur, un 2ème et je sprinte vers l’arrivée. Je finis 163é sur 210 finisseurs, en 1h58. Moins de 2h c’était mon objectif, je suis assez satisfait.

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre