A travers le monde, Actualité de la runnosphère, Course, Non classé
Week-end pluvieux, week-end heureux?
 
Pas de commentaire

Qu’avez-vous fait le jour de la fête des Mères ? Certains, après avoir assisté à la cérémonie de remise à la maman du traditionnel collier de nouilles du bambin réalisé à la maternelle, s’en sont allés courir. Que ce soit en ville ou à la montagne, il semble que les conditions météos ont été relativement compliquées pour tout le monde à en juger les récits de nos Runnosphériens :

A commencer par les participants aux 10km l’Equipe dans Paris

Jahom

10kEquipe2016Cette course qui se déroule en plein cœur de Paris se revendique comme le plus grand 10 kilomètres de France. Et pour cause. Avec plus de 17.000 coureurs au départ, nous sommes clairement dans l’épreuve de masse estampillée ASO. Ce dimanche j’étais au départ pour la troisième fois et je reviens à chaque fois avec un plaisir non dissimulé d’évoluer dans ces rues que j’aime tant.

Cette année, comme en 2014, malgré l’humidité ambiante et la moiteur de l’atmosphère, mes efforts ont été récompensés par un nouveau record personnel !

Récit : https://goo.gl/AQKImN

Photo : Yoann Rochette

Marie

En course à pied y’a des jours avec et des jours sans, dimanche faisait partie de la deuxième catégorie…Mais être arrivée au bout était déjà une petite victoire! En espérant que la prochaine soit un jour « avec »!

Toute la course http://lafilleauxbasketsroses.blogspot.com/2016/05/cr-10km-lequipe-2016.html

Mais apparemment, ça n’était pas mieux en montagne

Lolotrail

33268731Non prévu au programme de début d’année, je me retrouve ce dimanche sur la ligne de départ du Marathon de la Maxi-Race sur le bord du lac d’Annecy. Bon, déjà, les 42km et 2800m D+ sont raccourcis à 39km et 2200m D+ à cause des orages, nous empruntons les parcours de repli et évitons les crêtes. Si l’orage n’a pas grondé, nous avons tout de même bien été mouillés, jusque sous les baskets qui s’enfoncent dans une épaisse boue ! Mais côté course, je m’en sors bien : pas de moment de fatigue, pas de douleur, pas de baisse de moral. Une concentration et une gestion de course durant 5h16 me permet d’en finir à la 179° place sur les 1302 arrivants ! Récit à suivre bientôt sur www.lolotrail.fr

Endormorfun était aussi dans les montagnes portugaises dans une épaisse brume et a apparemment été contraint à l’abandon.

Notons tout de même que nous comptons dans nos rangs une néo-marathonienne en la personne d’Aurore qui finit à Ottawa en 5h55 non sans mal et pourtant, c’est peut-être la seule à avoir eu du soleil !!!

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre