Portrait
Sydoky : la joie de vivre…et de courir !
 
2 commentaires

11014891_1047955345232807_6244023134788050201_n« Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir ». Telle est la devise du blog de Sylvie, allias Sydoky. Le plaisir de courir, Sylvie le découvre tardivement. C’était, il y a tout juste 20 ans, dans le parc Rothschild, à deux pas de son lieu de travail. Cet été, son chef de service s’improvise coach sportif et l’initie à la course à pied. Sylvie y prend goût. A tel point que, la cinquantaine fleurissante, Sylvie décide, un beau jour de juillet 2008, de mettre un terme à sa carrière professionnelle. Et de profiter pleinement de la vie. « Gagner moins et vivre mieux » comme elle dit. Elle est comme ça Sylvie. Elle allie alors le sport avec les voyages, et va sillonner la France et même le monde, en courant ici et là. Son plus grand souvenir ? « Les Foulées de la Soie en Chine, une course à travers des paysages magnifiques qui se ponctue au pied de la Muraille de Chine ; c’est inoubliable » !

Si au début Sylvie court souvent seule, elle va peu à peu partager cette passion avec d’autres. Comme ses partenaires du club de Clamart Courses sur Route 92 ou ses amis de la Runnosphère, groupe qu’elle intègre en 2011. Une époque où la course à pied occupe alors une grande place dans sa vie, avec 5 entrainements hebdomadaires et plusieurs dizaines de compétitions par an !

0-corrida-Houilles-2014_GD-1603

 

Mais 2011, c’est aussi l’année de sa première grosse blessure, en pleine préparation d’un 100km. Une blessure qui en appellera d’autres. Sylvie est contrainte de lever le pied. Bon gré mal gré, elle n’a jamais complètement arrêté depuis. La course à pied est trop importante pour elle. Non pas pour « garder la ligne » comme elle l’avoue à demi-mot, mais surtout pour le bien-être que ce sport lui procure. Et si demain tu étais contrainte d’arrêter définitivement ? « Ca me foutrait un sacré coup au moral » concède-t-elle. Et de poursuivre : « mais je ne pense pas que je déprimerai pour autant, ce n’est pas dans ma nature. Déjà, depuis plus d’un an, je me suis habituée à ne plus pouvoir courir deux jours de suite à cause de mon tendon d’Achille douloureux. Et si je ne peux plus courir, je marcherai. Et je me lancerai dans la marche nordique » !

WP_012715

 

Jamais statique Sylvie. Car, quand elle ne court pas, elle s’occupe autrement : la photo (une autre de ses passions qu’elle partage sur un autre blog  http://revedaventure.over-blog.com), le tricot « pour bien se détendre musculairement », la broderie ou encore les voyages. Et quand je lui demande quel serait le vœu le plus cher que je pourrai lui exhausser, Sylvie me répond tout simplement : « tu me transformes en petit oiseau pour voyager et voir le monde de plus haut ». En tous cas, nous à la Runnosphère, cela va faire 10 ans que l’on voyage à travers tes récits et on t’en remercie. Ah oui, au fait, pourquoi « Sydoky » ? « Pour deux raisons. La première, c’est par ce que j’adore résoudre les Sudoku ; j’ai remplacé les U par des Y, « SY » rappelant le début de mon prénom ». Et la seconde raison ? « C’est un secret, je préfère le garder pour moi ». Bien tenté… 😉

12471555_931374413621351_5984185947435574459_o

 

 

Portrait réalisé par Fred du blog Fredrun

Commentaires (2)
Trackbacks (0)
Sydoky
jeudi 1 septembre 2016, à 07:57
Merci Fred pour ce portrait :)
Fredrun
vendredi 2 septembre 2016, à 22:36
Ce fut un plaisir :-)
Laissez un commentaire

Soumettre

Aucun trackback pour le moment