Portrait
Julien … le phœnix belge
 
Pas de commentaire

img_4402-1-1170x780Il était une fois, un jeune belge de 28 ans, habitant près de Namur capitale de la Wallonie, qui décida en 2012 de se mettre au sport. Non pas parce qu’il voulait perdre du poids, au contraire il va tenter le fitness en salle pour s’étoffer, mais pour tourner la page d’une liaison amoureuse… Il choisit donc de se lancer dans le monde de la course à pied suite au conseil d’un de ses amis. Et ses premières foulées, il va les faire en bottines ! Incroyable mais vrai 😉

Ce jeune belge se met donc à parcourir les chemins de sa campagne wallonne et les courses de trail l’emporteront sur les compétitions sur route dont il n’aime guère la mentalité. Courir des bornes sans autre objectif que le chrono n’est pas sa tasse de thé… ou plutôt sa chope de bière 🙂  Courir entouré de béton et de milliers de coureurs, « ça me fout le moral en l’air » dixit ce jeune belge 🙂

C’est un contemplatif, pour lui le trail c’est la pure expression de l’harmonie avec la nature dans l’effort et le dépassement de soi.

Après s’être entraîné en suivant des plans d’entraînements puis anarchiquement selon ses envies, il s’inscrit dans un club belge, un groupe de traileurs qui se font mal à l’entraînement et passent du bon temps ensuite à refaire le monde autour de bonnes bières belges  🙂

Le dépassement de soi et l’observation de la nature dans tous ses états, c’est ce qui lui plaît le plus à ce jeune belge dans sa pratique du trail. Quant au moins, c’est l’apparition d’une mentalité “typée chrono” et l’envie de dire aux traileurs “pétez un coup et profitez de la forêt”!

14355035_1076961042386032_6154041119618258271_n

Sa passion pour le trail le porte naturellement vers un premier ultra en Ardenne belge, la Bouillonnante (75km et 3600m D+) et une autre course ultra technique, la Tromso Skyrace, ses meilleurs souvenirs de l’année.

Pour gérer son mental en course, il pratique l’auto-hypnose. Il met son cerveau en mode “OFF” et l’observation des paysages l’aide à surmonter et oublier ses faiblesses.

Pour sa récupération, évidemment il aime boire une bonne bière ! Mais comme il accorde plus d’importance à la récupération mentale que physique, il attend que l’envie lui revienne de courir 🙂

Ce jeune belge n’a pas encore d’enfant mais au lieu de prendre un chat ou un chien, il préfère un cheval. Il pratique donc l’équitation en plus du trail, et comme c’est un hyperactif, il aime aussi les randonnées à la montagne, le vélo, l’histoire, la photographie et bien d’autres activités pour remplir ses journées de 17-18h par jour !

12523879_968518203230317_4501073286740458895_n

Depuis 3 ans, pour nous faire partager sa passion du trail, comme il a toujours eu le goût de l’écriture, il se lance dans la création d’un blog « Les Sentiers du Phœnix ». Il y raconte ses trails mais nous parle aussi de nutrition, test de matériels, voyages sportifs, etc… En Belgique son blog est devenu le blog de référence Trail et Aventure.

Pourquoi avoir choisi ce nom de blog « Les Sentiers du Phœnix » ? Et bien parce qu’il fait le parallèle entre le coureur et le phœnix, cet oiseau de feu qui renaît de ses cendres. « A chaque course, après une longue préparation, il passe la ligne l’arrivée, point final de son périple. Il se « meurt » mais renaît encore plus fort après récupération pour se lancer dans un autre projet, un autre objectif. »

13925407_1045991915482945_3763829744570504747_n

Ce jeune belge, prénommé Julien, passionné de la nature, aimant de plus en plus les voyages-trail running, les sorties off devenues sa religion, viendra en France pour le Bonheur de ne courir que pour soi, sans dossard et sans chrono…. Mais je n’en sais pas plus, c’est une surprise !

Portrait réalisé par Sylvie du blog Sydoky

 

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre