Portrait
Jerem runner
 
Pas de commentaire
trail_du_josas_20162005, c’est l’année où Jérémy s’est mis à courir. 2010, celui où il a rejoint la communauté des runners.
Le laps de temps entre les deux, Jérémy court mais se met une pression malsaine en lien avec son boulot…
Il faut attendre 2010, lors du Paris-Versailles, pour que le déclic se fasse. Il comprend véritablement les raisons qui le mènent à courir au quotidien : le plaisir, le grand air… Bref, il attrape le virus de la course à pied.

A partir de là tout s’enchaine ! L’asthme de son enfance a complètement disparu et il s’entraîne sérieusement jusqu’à faire un RP sur semi-marathon en 1h32 à Paris en 2014. Pourtant dès la fin de l’année précédente, Jérémy se pose des questions quant à sa pratique de la course à pied sur route. La masse des coureurs, la folies des chronos, Jérémy veut voir autre chose. C’est tout naturellement qu’il se tourne alors vers le Trail et les plaisirs de la course nature. Il savoure alors les petits plaisirs de cette discipline outdoor notamment lors du semi-nocturne Entre Chien et Loup à Droue-sur-Drouette où il perd littéralement une chaussure et se trompe de chemin. Pourtant malgré ses déboires, il décroche une belle 10e place et son plus beau souvenir dans la discipline.

menestrail_2015

Malgré sa conversion au Trail, il n’en a pas oublier les entraînements et la rigueur qui en découle. Il a d’ailleurs passer le cap du redressement nutritionnel grâce à sa compagne. Fini la mal bouffe, de sauteur le petit-déjeuner ou de manger n’importe comment, Jérémy accorde désormais beaucoup d’importance et a d’ailleurs énormément diminuer sa consommation de viande pour devenir un végétarien raisonné : un flexitarien. Jérémy tire tous les bienfaits du végétarisme mais ne crache pas sur un morceau de bidoche de temps à autre. Nonobstant cette attention particulière à l’alimentation, il a toujours des difficultés à s’alimenter en course… Comme beaucoup de traileur, je pense ;).

Au niveau de l’entraînement, il a la chance d’avoir un job où le sport en fait partie intégrante facilitant la gestion de ses entraînements mais surtout la vie de famille.

trail_de_soulaires_2016

Loin d’être un traileur solitaire, Jérémy aime partager ses entraînements avec d’autres coureurs même si l’entraînement reste majoritairement solitaire. C’est un peu comme son blog d’ailleurs : un lieu de partage virtuel même si la rédaction reste un boulot en solo. D’ailleurs, ce besoin d’écrire, Jérémy le possède depuis qu’il a commencé à courir. Il avait besoin de partager sa pratique, ses découvertes et ses projets. Concomitamment à sa découverte du trail, il découvre le blog ultra complet de Greg et grâce à lui, la Runnosphère. Cela pousse Jérémy, comme en course, à se perfectionner et à s’améliorer. Fin 2015, il franchit le pas et envoie sa candidature pour intégrer la Runnosphère qu’il intègre début 2016 comme tu t’en doutes, cher lecteur, à la lecture de cette bafouille ;). Et Jérémy bien qu’habitant en province, il est bien décidé à s’investir dans la communauté.

la_forestiere_2015

Mais Jérémy, comme beaucoup d’autres membres de la Runnosphère, a un gros défaut ! Il n’est jamais venu courir en Belgique :D. L’intégration de la Bouillonnante (dont le rédacteur de la présente bafouille est un ardent défenseur) dans le challenge Salomon Over the Mountain Running le poussera peut-être à venir découvrir les murs dantesques de la vallée de la Semois ainsi que les inimitables « buvettes » d’après-course où la Cervoise coule à flot. Car Jérémy a un souhait découvrir les courses à l’étranger ! Et je conclurai ce portrait en disant que Jérémy possède devant lui de multiples sentiers à explorer et que sa passion le mènera sans cesse à les découvrir !

 

Portrait réalisé par Julien du blog les sentiers du phoenix

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre