Actualité de la runnosphère
Retour sur cette belle année 2016
 
Pas de commentaire

Dans la salle de rédaction de la Runnosphère, c’est l’effervescence. Cette année, il a été décidé de faire un article sur l’année écoulée.
Les membres de la Runnosphère fourmillent d’idées. Des vrais passionnés de la course à pied ! A tel point, que les idées fusent…

– Organiser une course de 2016 km !
– Ben voyons !! Va falloir arrêter de prendre tes gels en intraveineuse !!! rétorque un autre membre.

– Et pourquoi, ne pas récolter 2016 paires de chaussures usagées afin de les donner à des associations ?
– Oui, bien sûr !! Et ces 2016 paires, on va les stocker où ? Surtout que des chaussures usagées pour certains coureurs, c’est particulièrement odorantes.
Je n’ose imagine entreposer tant de chaussures dans un même lieu et au moment de récupérer toutes les chaussures, à l’ouverture du hangar, faut entrer avec un masque et une combinaison de démineur, et surtout s’abstenir de fumer car sinon…

– Et sinon, si on faisait un calendrier ? Et on entend alors au fond de la salle, moi ca va avec mes Hoka bien placées même tout nu on verra rien ! Et aussitôt, notre coureur barefoot adoré, impose son droit de véto.

– On pourrait faire une vidéo avec tous les membres, marchant au ralenti, regardant droit devant eux, comme dans les films américains, une légère brise agitant leur cheveux. Avec une super musique épique, tous habillés de la même façon, en route afin de sauver le monde !! Un truc énorme quoi !!
Euh, et comment un coureur pourrait sauver le monde ? Hein ? Tu vas étouffer les aliens qui s’apprêtent à envahir le monde avec ton t-shirt finisher ou ta polaire de l’UTMB ?
Et la météorite qui arrive sur la terre, tu vas la détruire en faisant reflèter les rayons du soleil sur la médaille de ta course ?
Et la vague s’apprêtant à engloutir le monde, tu vas l’arrêter avec ton incantation magique : 42 195 euh……!!!!!!!!!!

On entend alors une voix féminine : On pourrait faire simplement un article dans lequel chacun énoncerait son fait marquant de l’année 2016.

Comme souvent, les idées simples viennent de la gente féminine, et chacun se regarde, l’air de dire, mais bien sûr !! C’est tellement évident ! Pourquoi je n’y ai pas pensé ??

– Et si, on faisait plutôt…
Non c’est bon, on a trouvé l’idée !

Vous l’aurez compris, afin de célébrer cette année qui s’achève, nous allons vous proposer quelques uns des faits ayant marqués les membres de la Runnosphère.

jerem-runnerJerem Runner : Trail

2016 fut très riche pour moi, mais s’il me faut donner le meilleur souvenirs, c’est ma participation à Entre Chien et Loup en mars 2016, donc en trail.

Et le récit complet de ma course se trouve par ici : Trail semi-nocturne Entre Chien et Loup : Un top 10 inespéré !

« Je ne suis pas du tout attaché à la performance en elle même, c’est à dire que les chronos et les classements me laisse indifférent au fil des trails auxquelles je participe. Mais Entre Chien et Loup à une mention spécial car c’est une course local pour moi, le trail le plus difficile d’Eure-et-Loir. Et j’avais donc à coeur de performer au niveau local avant de me rendre sur la ligne de départ. C’est après avoir perdu une chaussure et m’être trompé de chemin pendant qu’il faisait encore jour que je me suis régalé en faisant la course à rythme soutenu pour rattraper mon retard et remplir mon objectif temps de moins de 2h30. Une fois la nuit tombé, je reviens sur tout ceux qui m’ont dépassé suite à mes mésaventures et le plaisir d’être hyper à l’aise contrairement aux autres vient me montrer que mon expérience en trail au travers de la France paye.

Je franchi la ligne d’arrivée à la 10ème place, un premier top 10, en remplissant mon objectif temps, de performance et de finir devant une des figures du trail en Eure-et-Loir tout en retrouvant ma compagne émerveillé par la performance. (je n’y croyais pas avant de prendre le départ, mais elle y croyait fortement). »

 

deniv-plusDeniv Plus : Marathon

Retour sur Marathon de Toulouse enfin payant.
Depuis que je me suis mis à courir sérieusement c’est à dire depuis 2009, il s’est passé beaucoup de choses, beaucoup de courses et même beaucoup de marathons.
Cette année, c’était mon 9e et encore une fois le marathon de Toulouse qui fêtait ça dixième année sur un tout nouveau parcours alors je ne pouvais pas rater cela.

Prendre un dossard n’est pas la chose la plus difficile mais réussir ça course et surtout son marathon c’est autre chose et je sais vraiment de quoi je parle car les 3 dernières années ont été vraiment catastrophique sur ce plan là, avec des temps à la ramasse si ce n’est l’an dernier à Berlin, mais je suis toujours très loin de ma meilleure marque réalisée à Paris en 3h21 (2012).
Du coup cette année après un premier semestre catastrophique pour cause de blessure au pied, je changeais tout ce que j’avais toujours essayé (équipement, alimentation et plan d’entraînement, en suivant la méthode Jack Daniels). Très vite les progrès sont apparus je me suis approché de mon record sur semi qui date lui aussi de 2012 et lorsque je m’aligne sous l’arche de départ, j’ai un bon sentiment.
Comme prévu, ça se passe bien, très bien même, je passe au semi à 1′ de ma prévision, je sens que c’est enfin le bon jour, mais le marathon c’est une vrai course ou tu peux pas tricher, donc voilà que les jambes commencent à ce durcir, j’ai repoussé le fameux mur le plus longtemps possible mais au 37e ça commence à être dur, je vais même m’écrouler à partir de ce moment là pour finir en 3h26, ma meilleure perf depuis 4 ans mais j’étais si près du but, allez tant pis on reviendra c’est aussi ça le marathon…

 

gregoGrego : Trail – X-Alpine (Trail Verbier Saint Bernard)

C’était mon objectif de l’année 2016. Après avoir abandonné l’année dernière au km 44 (au ravito de La Fouly)…et le regretter 15 minutes après j’avais une X-Alpine coincée en travers de la gorge. Je devais reprendre ma revanche et enfin boucler la boucle de 110 Kms et 8400 D+.
Je termine enfin cette épreuve extrêmement exigeante et éprouvante. Les paysages traversés sont les plus beaux qu’il m’est été donné de voir dans le cadre d’une épreuve de course à pied. C’est inimaginable ce qui peut se passer durant plus de 24 heures de course : une vraie épreuve initiatique où la gestion des oscillations de son moral est aussi importante que la gestion de son physique.
Après m’être fait très peur à la tombée de la nuit….j’arrive à Verbier 26 heures après en être parti. Épreuve fantastique qui me pousse à remettre la boucle sur la table pour 2017.

Mon récit : Récit de la X-Alpine 2016 : des larmes, du sang, de la sueur, mais finisher.

 

giaoGiao : 10 KM

Pour moi mon meilleur souvenir de CAP 2016 c’était sans aucun doute les Foulées du 12ème où je suis revenu sur une compétition de 10 km plus de 2 ans après mon accident de travaux domestiques.
Je ne suis pas encore revenu à mon meilleur niveau mais j’arrive à courir à bonne allure pour moi à l’occasion de cette double boucle dans le Bois de Vincennes organisée par le club SAM PARIS 12.

J’avais un lièvre de luxe en la personne d’Alexandre PIERRON qui a un record personnel  en 32’55 ».

Mon récit : Les Foulees du 12eme 2016 – Un 10 km pour se tester, un !

 

auroreAurore : Trail (Intégrale des Causses 2016)

65 km à travers les Causses en cette fin d’octobre fraîche.
J’ai ai bavé mais j’ai surtout pris beaucoup de plaisir à passer la ligne d’arrivée et tout au long du parcours. Une revanche pour cette année qui s’est mal déroulée en trail et de quoi terminer en beauté.



Vous l’aurez compris cette année 2016 fut une année bien riche en émotions, en route pour 2017…



Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre