Conseils aux runners
Quelques conseils pour courir seule quand on est une femme
 
Pas de commentaire

by Anamarun  http://blog : http://anamarunslowly.over-blog.com/

On a lu beaucoup de choses ces derniers temps sur le fait de courir seule ou pas.

Alors avec deux runneuses-addictes de la Runnosphère : http://www.runnosphere.org/   une communauté de bloggers runners que j’ai eu la chance d’intégrer il y a de cela 6 mois nous avons regroupé nos conseils, nos habitudes pour courir seules et en sécurité..

Car pour nous la liberté, notre bien-être et notre épanouissement passe aussi par la pratique de notre sport. On ne se voit pas s’en priver pour des questions de sécurité. On adapte, on trouve des petites solutions pour continuer notre passion et on les partage !

—————————————————————————————————————

Sylvie court en général 3 à 4 fois par semaine, en ville et en campagne en ce moment.

La  plupart du temps elle court seule mais en pleine journée, elle privilégie les sorties la nuit en groupe

  • Elle conseille de ne jamais faire le même parcours, si les chemins sont limiter dans ce cas  changer de sens régulièrement.
  • « A mes débuts je me souviens avoir acheté une petite bombe contre les attaques de chiens, je ne sais pas si cela existe encore »
  • Il faut varier ses horaires et parcours, rejoindre un club ou association sportive.

Son blog. http://sydoky.over-blog.com/

 —————————————————————————————————-

 

Elodie court 3 fois par semaine en forêt et en ville

  • Mais quand elle court seule elle va en  forêt seulement la journée et si la nuit est tombée, elle reste en ville.
  •  Elle a  également une application qu’elle actionne, Letmino.

C’est une appli révolutionnaire pour smartphones qui permet de prévenir rapidement vos proches si vous êtes en danger.

L’alarme est déclenchée en appuyant 5 fois minimum sur le bouton ON/OFF du smartphone. http://letmino.net/fr/accueil/

  • Elle conseille de ne pas s’interdire de courir mais d’être prudente toutefois dans sa pratique, son environnement. Surtout ne pas se priver de ce que l’on aime suite à ce genre d’événements tragiques comme il y a eu récemment. Se remettre en question oui, être prudente mais il faut savoir aussi que ça arrive, que le risque zéro n’existe pas ; malheureusement.

 

Son blog. http://sportchallengesite.wordpress.com

 ———————————————————————————————–

Pour ma part, je cours avec une fréquence de  3 à 4 fois par semaine et il est vrai que je cours de plus en plus rarement seule.

Mais cela m’arrive quand même et lorsque c’est le cas je le fais pendant la journée mais aussi le soir en ville, à côté des immeubles, des maisons, des commerces/restaurants et  jamais en forêt. Ce qui n’est pas forcément ce que je préfère mais plutôt que de ne pas courir du tout…

Si vous avez la chance d’habiter à coté de certaines forêts très fréquentées par les coureurs et les cyclistes ça peut être l’occasion de s’y rendre seule dans ce cas précis mais ma forêt, l’hiver  a pas mal de coins désertiques alors je n’y vais pas seule. J’avoue je suis un peu froussarde ou raisonnable je ne sais pas.

Je conseille de prendre l’habitude de dire à quelqu’un lorsqu’on part seule  : ton conjoint, tes parents, ton voisin …et annoncer à peu près vers où tu cours, du mois les grosses lignes du parcours.

J’ai pour habitude de laisser un mot sur la table du salon avec mon heure de départ s’il n’y a personne à la maison, sinon j’annonce la durée approximative de mon footing. Attention on n’est pas à 15 minutes près, des fois que tu te sentes bien et que tu veuilles allonger sans créer la panique à la maison. Et surtout je ne cours jamais au grand jamais sans portable. Ce qui est plus pour le cas où tu te blesses ou tu as un malaise et que tu ne peux pas repartir seule.

Ça fait un moment que je veux m’acheter un sifflet, ça parait idiot mais ça ne prend pas de place et ça peut en dissuader plus d’un en cas d’agression. Comme une sorte d’alarme …

Ensuite il y a  le tapis de course. Pratique si vraiment on habite en pleine campagne et qu’il fait nuit lorsqu’on rentre du travail. Peut être la solution pour passer l’hiver et la tombée de la nuit dès 17h00.

J’ai la chance d’avoir un tapis de course dans mon sous-sol. C’est couteux  me direz-vous ? Cela dépend, On peut investir dans un tapis de course sans se ruiner, le mien je l’ai acheté d’occasion à une amie et c’était pour mon anniversaire. Je ne l’utilise pas beaucoup mais au moment venu, il dépanne vraiment ! Du coup il y a zéro frustration tu as toujours la solution sous le coude pour faire tes km.

Il ne faut pas hésiter à dire à son entourage qu’on aime courir mais que seule ce n’est pas évident. Vous serez surprise des gens qui n’osent pas se lancer et qui attendent l’occasion …Essayer de convaincre les indécis  autour de vous, en insistant sur le fait  que vous partez juste pour 10 minutes ensemble en trottinant  et la fois d’après vous rallonger de 10 min puis ainsi de suite…. Ensuite vous le savez on devient vite accro et vous ne serez plus jamais seule pour courir !

Pendant mes vacances il m’arrive souvent d’embarquer une de mes filles  pour faire un petit footing et éviter d’être seule

Une dernière idée : Depuis l’affaire Alexia, Il y a des groupes sur FB qui se sont créés pour se regrouper par ville et courir ensemble entre femmes. Allez jeter un œil vous y trouverez peut être une voisine du village ou du quartier voisin.

Voilà tout un fourre-tout d’idées chacune y prendra ce que bon lui semble, le plus pratique pour elle. Mais surtout n’arrêtez pas le sport pour de mauvaises raisons ! Il y a toujours une solution.

 

Commentaires (0)
Trackbacks (0)
Laissez un commentaire

Soumettre